Société

Scandale : draguée par un policier après son passage au commissariat, elle dénonce les faits sur la Toile


Après son passage au commissariat, elle a reçu un message de la part d’un homme. Ce dernier n’est autre que le policier qui l’avait reçu un peu plus tôt. Bien que déstabilisée, elle a décidé de dénoncer les faits sur la Toile.

Force est de constater que la ligne est fine entre le cas d’une bavure policière et celui de légitime défense. En ce sens, de nombreuses affaires continuent de faire débat. Outre-Atlantique, la fin tragique de George Floyd a suscité l’indignation et la colère. Il en est de même en France concernant les derniers instants de vie d’Adama Traoré. Chaque camp soutient son point de vue. De ce fait, un fossé s’est creusé entre les forces de l’ordre et les citoyens. La récente mésaventure d’une femme après son passage au commissariat n’a d’ailleurs fait qu’attiser le feu.

Dernièrement, elle avait entamé une procédure de procuration. Du coup, elle devait s’entretenir avec un agent pour les différentes formalités. Tout s’était bien passé sauf que ce dernier avait visiblement d’autres idées derrière la tête. Tout laisse à penser que l’usagère ne se doutait de rien. En effet, le message du policier sur messenger l’avait beaucoup surpris. Quoi qu’il en soit, elle avait pris son courage à deux mains en postant un screenshot de cette conversation.

Un policier récupère les coordonnées d'une usagère et lui fait des avances
Un policier récupère les coordonnées d’une usagère et lui fait des avances – Capture Twitter

À lire aussi : Il s’échappe par la fenêtre d’un commissariat avec le radiateur auquel il est menotté

Un scandale parmi tant d’autres

L’utilisatrice Twitter @oranomg ne s’attendait probablement pas à ce que le policier lui fasse des avances. Pourtant, il doit se plier aux règles dans le milieu des forces de l’ordre. Parmi celles-ci, on retrouve sans doute le fait de respecter les usagers. Attiré par cette femme, il a néanmoins franchi la ligne rouge. En ce sens, il a mis en péril sa carrière. Sa décision jugée irréfléchie a surtout terni l’image de la police, déjà entachée par les polémiques.

Son tweet a inévitablement fait grand bruit sur le réseau social à l’oiseau bleu. En ce sens, les réactions ne se sont pas fait attendre. Depuis cette publication du 6 juin 2022, beaucoup d’internautes ont conseillé à la victime de porter plainte. « Utilisation de données personnelle pour service personnel, vice de procédure, non-respect des conditions de dépôt de plaintes… », explique un internaute. Pourtant, il s’agit apparemment d’une procédure qui peut-être à la fois compliquée et risquée. La raison ? Elle s’attaque au corps policier avec une telle doléance.

Malheureusement, elle pourrait en rester là comme d’autres victimes de comportements inappropriés. En effet, bon nombre d’internautes ont évoqué d’autres cas similaires. Parmi les témoignages, celui d’une femme victime de violences conjugales a particulièrement attiré l’attention. Tout porte à croire qu’un agent de police a profité de sa détresse pour tenter de la séduire.

Une femme victime de violences conjugales draguée par un policier
Une femme victime de violences conjugales draguée par un policier

Les policières subissent le même sort

Outre les civiles, certains agents s’en prennent aussi à des collègues femmes. Au micro de nos confrères de RTBF, une ex-commissaire a d’ailleurs raconté son calvaire. Depuis l’Académie de police jusqu’à cette haute fonction, elle a subi de terribles harcèlements. « J’ai vécu tellement de violences que je me demande comment j’ai survécu », confie-t-elle. Loin de là l’idée de mettre tous les policiers dans le même panier. Beaucoup sont reconnus et respectés pour leur profession. Cependant, force est de constater que les brebis galeuses se sentent actuellement un peu trop à l’aise. Des mesures radicales et immédiates devraient probablement être prises.

Signaler une erreur