Police et Justice

Paris : des policiers évacuent la terrasse d’un café à 19h

Des clients d'un café obligés de quitter une terrasse
La BRAVM est intervenue pour évacuer cette terrasse parisienne, crédits : Twitter @ClementLanot
5 Partages

Une vidéo dans un café de Ménilmontant, dans le 20e arrondissement de Paris montre des policiers en train de disperser des clients pour le non-respect de la distanciation.

à découvrir

Ce samedi 24 octobre vers 19h au début de la soirée et avant le début du couvre-feu, des clients d’une terrasse parisienne ont été évacués par les forces de l’ordre. Une vidéo diffusée par le journaliste Clément Lanon comptabilise le million de vues ce lundi.

Dans les images on constate que les clients assis en terrasse d’un café se voient dans l’obligation de quitter l’endroit car « les règles de distanciations sociales ne seraient pas respectées ». Selon le média Sputnik, les forces de l’ordre présentes lors de cette évacuation sont des policiers de la BRAVM, une brigade de répression de l’action violente motorisée. 

Pourquoi l’intervention des agents de la BRAVM ?

Dans les restaurants, la règle est la même pour tous : 1 mètre de distance entre chaque personne qui n’appartient pas au même un groupe. On rappelle qu’un groupe doit également être limité à six personnes. Dans le contexte actuel, les mesures de distanciation sociale sont plus que jamais réitérées. Car la France dépasse désormais la barre symbolique du million de cas de contamination. La vidéo montre alors un agent qui s’adresse à plusieurs petits groupes installés en terrasse et leur demande de quitter l’endroit : 

Vous n’avez pas de masque, vous êtes trop nombreux côte à côte, il n’y a pas de distanciation sociale, vous quittez l’endroit s’il vous plait — Agent de la BRAVM

Face à cette demande de dispersion, certains clients restent tout de même étonnés. En effet, l’obligation du port du masque par les professionnels et par les clients doit être respectée; À l’entrée et lors des déplacements au sein de l’établissement. Malgré quelques protestations, les clients quittent tous la terrasse. Une femme crie alors : « Totalitarisme ! » avant de préciser qu’elle compte terminer sa consommation en partant. 

La France en état d’urgence sanitaire 

Olivier Véran le répète : « le bilan de l’épidémie va s’alourdir dans les prochains jours et les prochaines semaines ». L’Assemblée nationale a d’ores et déjà voté la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février. Plus de 46 millions de Français vivent désormais sous le coup du couvre-feu. Une mesure élargie par le gouvernement à 54 départements et à la Polynésie.

Au lundi 26 octobre, la France compte près de 35.000 victimes liées au COVID-19. Ce qui la place au rang de la 5ème nation la plus touchée dans le monde.


Signaler une erreur