Non classé

Des habitats pour opossums envahis par des araignées géantes en Australie

(Crédit: Bush Heritage Australia)

Les écologistes d'une organisation en Australie Occidentale, ont découvert un nombre impressionnants d'araignées. Arachnophobes, s’abstenir...

Bush Heritage Australia est une organisation à but non-lucratif australienne qui achète des terres pour les sauver et les conserver. Depuis quelques temps, ils créés des habitats pour les opossums en Australie-Occidentale. Lors de la vérification de l’un de ses habitats, ce groupe d’écologiste est tombé sur une colonie… d’araignées géantes.

Cette découverte a, selon Angela Sanders, une membre de l’organisation, une explication logique. « Les opossums pygmées ont rapidement pris place dans les nids que nous avons érigés dans un habitat restauré. Ce à quoi nous ne nous attendions pas, ce sont les grandes colonies d’araignées sociales qui ont également emménagé. Tout a commencé à peur près au même moment où nous retrouvions des opossums pygmées dans les boîtes. Mais en soulevant les couvercles de certaines boîtes, nous avons trouvé de nombreuse araignées de toutes tailles qui grouillaient à l’intérieur. »

Crédit: Bush Heritage Australia

À lire aussi : Des araignées géantes de la taille d'une main vont envahir nos maisons dès l'automne

Des araignées inoffensives

Si elles peuvent faire peur à première vue, ces araignées ne sont pas dangereuses pour l’homme. Impressionnantes avec leur 15 cm de longueur (jusque 30 pour certains mâles), elles sont appelées Araignées Chasseuses.

Elles n’attaquent que lorsqu’elles se sentent en danger. Autant dire qu’il y a peu de risque pour qu’elles vous sautent dessus. Ces araignées apprécient également le climat tropical que l’on trouve en Australie, vous avez donc peu de risques d’en trouver une dans votre salon en rentrant ce soir.

« C’est une espèce qui vit ensemble, normalement sous l’écorce des arbres. Dans la zone restaurée, l’écorce des arbres est rare à l’heure actuelle et ils ont trouvé les boîtes en bois appropriées », précise Angela Sanders.

Signaler une erreur