Insolite

Une streameuse perd son « filtre beauté » en plein live et des centaines de followers

Elle perd son filtre beauté en plein direct.
60 Partages

Il ne faut pas toujours croire les belles images sur Internet. Les followers de Qia Biluo ont découvert la vérité d’une façon inattendue, la sanction fut immédiate

à découvrir

Qia Biluo est une influenceuse très populaire en Chine. Connue sous le pseudonyme de « Cute Godess », elle faisait croire à ses abonnés sur la plateforme de streaming Douyu qu’elle est une belle jeune femme amatrice de jeux vidéo. Malheureusement, la streameuse a perdu sa crédibilité, et ses nombreux abonnés quand ils ont découvert son vrai visage.

Qia Biluo est victime d’un incident technique

Grâce au filtre de beauté, Qia Biluo s’est toujours montré sous les traits d’une jeune femme au visage fin, parfaitement maquillée, avec de longs cheveux. Ses abonnés lui versaient des dons intéressants, atteignant plusieurs milliers de dollars. Toutefois, un problème technique a entrainé sa perte. Le filtre qu’elle utilisait s’est désactivé au plus mauvais moment, en plein direct, laissant apparaître une femme d’une cinquantaine d’années.

L’incident s’est produit alors qu’elle discutait en live avec une autre streameuse. Au début, Qia Biluo ne se doutait pas qu’elle a perdu son filtre. Elle s’est rendu compte du souci en constatant que le nombre de ses viewers a chuté de manière inexpliquée. Ensuite, la plupart se sont désabonnés et la streameuse n’est plus réapparue sur Douyu.

Les filtres de beauté sont dangereux

L’utilisation d’un filtre de beauté est courante en Chine. De nombreuses influenceuses utilisent le dispositif pour modifier leur visage afin de paraître plus jeunes. Comme Qia Biluo, la plupart d’entre elles ne se contentent pas de s’amuser, elles trompent leurs abonnés et gagnent beaucoup d’argent.

Qia Biluo a désactivé en direct son filtre beauté.
Voici à quoi Qia Biluo ressemblait quand elle utilise un filtre de beauté. Capture d’écran Douyu

Cependant, le psychologue Michael Stora attire l’attention sur les risques de cette pratique lors d’une interview accordée à BFMTV :

« Ces applications proposent simplement une version américanisée, lisse, très californienne du monde: une forme de clonage, en somme. Et c’est cela qui peut engendrer des mal-êtres terribles. Si on ne correspond pas aux codes imposés par les filtres, on peut avoir l’impression qu’ils nous “corrigent” à juste titre, car quelque chose ne va pas ».

Signaler une erreur