Tranche de vie

« On m’a refusé la location à cause de mon apparence » : Kadince, 18 ans, obligée de trouver un autre logement


Cette jeune étudiante a fait la triste expérience de se voir refuser la location d’un appartement à London, au Canada. Pourtant, tout était en ordre et elle avait même remis une caution à la propriétaire. Seulement voilà, cette dernière a changé d’avis, et ce, à cause de son apparence.

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Kadince Ball, 18 ans, souhaitait intégrer le programme de sciences médicales de Western dans l’Ontario. Etant une jeune femme sérieuse et brillante, elle avait atteint son objectif. Cependant, elle devait avant tout trouver un logement assez proche de son université.

Depuis son domicile à la Saskatchewan, une province canadienne, la jeune étudiante avait trouvé l’appartement idéal sur Internet. Elle avait ainsi répondu à l’annonce afin de louer une chambre dans une maison. Puis, la bachelière avait discuté avec la propriétaire, Esther Lee avant de lui remettre une caution.

Il faut croire que les deux parties étaient tombées d’accord pour cette location puisque l’intéressée avait signé un bail. Elle avait donc commencé un long trajet en voiture, pensant que tout était en ordre.

À lire aussi : Iris Mittenaere fait visiter son luxueux logement parisien : son dressing XXL fait sensation !

La propriétaire change d’avis

Au micro de CBC News, Kadince Ball s’est longuement confiée sur cette mésaventure. A son arrivée à London, l’étudiante s’était installée dans un hôtel. Quelques jours avant le début du bail, le 1er septembre 2021, elle avait rencontré Esther Lee. Selon ses propos, cette première visite s’était bien passée.

Seulement, la jeune femme avait reçu un appel de la propriétaire à son retour à l’hôtel. Cette dernière lui avait fait comprendre qu’elle refusait finalement la location de la chambre. « Je ne veux pas que tu vives ici », déclare-t-elle.

Kadince Ball avait ainsi rappelé à son interlocutrice qu’elles avaient conclu un bail. Puis, elle avait tenté de régler le problème, mais en vain. Lee était restée ferme sur sa position. Cette dernière avait ensuite rendu la caution mettant la jeune étudiante dans une situation compliquée. En effet, elle devait trouver un appartement de remplaçant avant le début des cours.

twitter
Capture Twitter

« Il couvrait presque 70 % de son bras »

Contactée par CBC News, Esther Lee avait expliqué qu’elle avait décidé d’annuler le bail à cause des tatouages de la jeune femme. Selon ses dires, elle avait peur de vivre avec une telle personne dans sa maison. Lors de leur première rencontre, il faisait chaud. Du coup, Kadince Ball s’était vêtue d’un léger débardeur.

Elle avait des tatouages, notamment d’un serpent enroulé autour d’une fleur sur son avant-bras, d’un chérubin sur une épaule et d’une fleur sur l’autre.

Tatouages Kadince Ball
©CBC News / Kadince Ball

« Je suis restée sans voix (…) Un bail a été signé et parce que j’ai une certaine apparence, on m’a refusé la location. Aucun de mes tatouages n’est offensant »

Fort heureusement, Kadince Ball avait réussi à trouver un autre logement. Concernant cette annulation, elle a la possibilité de demander des dommages-intérêts à la Cour des petites créances. Seulement, la jeune femme préfère se concentrer sur ses études.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur