Tranche de vie

Le bébé, atteint d’une maladie de peau rare, a maintenant 27 ans (photos)

Mui Thoma
Crédit: Facebook
24 Partages

Ils ont voulu cacher la petite de la société en la mettant dans un centre pour handicapés mentaux alors qu'elle est saine d'esprit

Mui Thomas est une jeune femme de 25 ans qui vit actuellement à Hong Kong. Mais elle est très spéciale, car malgré sa condition très particulière, elle est encore en vie !

En effet, Mui souffre d’ichtyose depuis sa naissance. Cette condition fait qu’elle a constamment la peau sèche et qui se desquame continuellement. Du coup, des morceaux de peaux se détachent régulièrement de son corps. Mui doit également supporter le fait que sa peau tire et craquelle tout le temps. Non seulement sa condition est douloureuse, mais Mui risque à tout moment d’attraper des infections ! Malheureusement, il n’existe encore aucun traitement pour guérir de cette maladie.

La plupart des personnes qui en souffrent ne vont pas plus loin que l’enfance…

Source de l’image : Facebook / Mui Thomas

Tina et Roger, deux bénévoles originaires de la Grande-Bretagne et de l’Allemagne, travaillaient à l’hôpital où Mui était née. Tous deux ont tout de suite adoré la petite et la rendaient visite presque tous les jours…

Mais à leur grand étonnement, la petite a été placée dans un centre pour handicapés mentaux où « on a voulu la cacher de la société », raconte Roger. « Pourtant, elle était totalement saine d’esprit. Il nous a alors fallu prendre une décision. »

Tous deux ont décidé d’adopter la petite Mui.

Source de l’image : Facebook / The Girl Behind The Face

Grâce à ces deux personnes, Mui a eu la chance de grandir et de devenir une jeune femme heureuse et épanouie. Confiante et courageuse, elle ne se soucie pas trop des regards indiscrets et des gens qui la dévisagent. Quand quelqu’un la dévisage dans la rue, Mui n’hésite pas à sourire et à faire un signe de la main pour la saluer !

Source de l’image : Facebook / The Girl Behind The Face

Et pourtant, le chemin qu’elle a parcouru était parsemé d’embuches…

Même si Mui est maintenant une jeune femme heureuse et confiante, sa vie n’a jamais été aussi facile !

Lorsqu’elle était à l’école, ses camarades de classe la harcelaient souvent. Un garçon avait même si peur d’elle qu’elle n’avait pas accès à certains lieux de l’école pour protéger ce dernier ! À cause de ses détracteurs, Mui a même déjà pensé au pire… Mais elle n’était pas la seule victime !

Source de l’image : Facebook / The Girl Behind The Face

« Un jour, une femme a craché au visage de ma femme, l’accusant d’avoir brûlé Mui », raconte Roger. « Nous l’avons aimé et appris à toujours profiter de la vie et rester active toute la journée. Vous ne savez pas ce que c’est que d’attendre des heures, punie au coin. »

Malgré tout, Mui continue son petit bout de chemin et devient professeur dans le quartier de Wan Chai, à Hong Kong, pour des enfants en difficultés d’apprentissage. Très active, la jeune femme est également arbitre de rugby, un sport qui la passionne réellement… Et contre toute attente, elle est respectée dans son métier !

D’ailleurs, elle rêve d’arbitrer un jour de grandes compétitions internationales…

Source de l’image : Youtube / Coconuts TV

« Les gens qui ont une apparence différente ont souvent peur de l’extérieur et de montrer au monde ce qu’ils sont », explique Mui. « Mais j’ai toujours été comme ça et j’ai simplement fait ce qu’il fallait faire sans me préoccuper de ce que les autres pensaient. »

Source de l’image : Youtube / Coconuts TV

« J’aimerais faire passer un message aux gens : rien ne peut vous empêcher de faire ce que vous aimez, pas même votre handicap ou votre maladie. Vous êtes dans ce monde pour profiter de la vie », affirme la jeune femme. « J’espère que les personnes qui ont un handicap ou une apparence différente se sentiront davantage acceptées. Elles peuvent avoir l’air différentes, mais elles restent des êtres humains avant tout. »

Source de l’image : Facebook / The Girl Behind The Face

Et pour vous prouver qu’elle n’a pas tort de profiter pleinement de la vie, sachez que pour ses 25 ans, le Club de Rugby de Hong Kong a offert à la jeune femme le Prix du meilleur arbitre en tant que « source d’inspiration pour relever des défis et faire face à l’adversité ».

Mui est effectivement une vraie battante ! Et si vous êtes du même avis, partagez sa touchante histoire avec tous ceux que vous connaissez !

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer