Tranche de vie

Critiquée pour avoir emmené ses enfants à l’école en pyjama, cette maman réplique !


Une maman nommée Jodie Palmer a fait l’objet de critiques sur les réseaux sociaux. La raison ? Elle a emmené ses enfants à l’école en pyjama. Récemment, elle a donné sa version des faits.

Force est de constater qu’il est difficile, voire impossible, de plaire à tout le monde. Quoi que l’on fasse, on ne sera jamais à l’abri des critiques. Malheureusement, les mamans dévouées à leurs enfants ne font pas exception. En effet, elles sont aussi victimes des jugements trop hâtifs. Certaines personnes n’hésitent pas à donner leurs avis dès que l’occasion se présente. Jodie Palmer, une mère de 34 ans, en a fait les frais pour une raison inattendue.

Critiquée pour avoir emmené ses enfants à l’école en pyjama, cette maman réplique !
Critiquée pour avoir emmené ses enfants à l’école en pyjama, cette maman réplique ! – Source : Facebook Jodie Palmer

Elle a en effet emmené ses bambins à l’école en pyjama. Sans pour autant connaître sa version des faits, beaucoup ont pointé du doigt son comportement. « Inapte », « paresseuse », « dégoûtante », voilà les termes péjoratifs employés pour marquer le mépris contre cette trentenaire. Face à ce déferlement de négativité, la maman s’est vue contrainte de se justifier. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a une bonne raison derrière sa façon de s’habiller.

À lire aussi : Des parents déposent leurs enfants à l'école en pyjama, la directrice réagit

Ses enfants sont sa priorité

Tout le monde devrait entrer dans le moule. Rien n’est sûr, mais en tout cas, le débat fait rage à ce sujet. Pour ceux qui se plient à ce diktat, les autres doivent aussi se conformer à leurs codes sociaux. Aussi étonnant que cela puisse paraître, certains affectionnent particulièrement jouer le rôle de juge dans le quotidien. De nombreux parents ne dérogent pas à cette règle. Jodie Palmer en a fait la triste expérience et pour cause, elle a porté un pyjama sous son manteau. Apparemment, ce serait inadmissible.

Jodie Palmer et ses deux aînés
Jodie Palmer et ses deux aînés – Source : Facebook Jodie Palmer

Cette maman de trois enfants donnerait un mauvais exemple en encourageant un certain laisser-aller. Pourtant, la réalité est tout autre. Ayant eu vent des critiques à son encontre, Jodie Palmer a en effet tenu à mettre les choses au clair. Il faut dire que les autres parents et les inconnus qui ont critiqué sa tenue sur les réseaux sociaux n’ont pas pris la peine de connaître sa version des faits. En fait, elle n’a pas l’habitude de quitter son domicile en pyjama.

En revanche, cette mère de famille dévouée ne peut pas faire autrement les jours particulièrement difficiles. A Jodie Palmer d’expliquer dans les colonnes de Mirror :

« Les gens me regardent et pensent que je suis paresseuse (…) Mais je suis exactement le contraire. J’avais été debout pratiquement toute la nuit avec mon fils d’un an. J’ai eu moins de deux heures de sommeil consécutives (…) Je n’avais tout simplement pas de temps pour moi, mais ce n’est pas grave, car ma priorité, c’est eux et non la façon dont les inconnus me voient »

Jodie Palmer
La mère de famille et ses trois enfants – Source : Facebook Jodie Palmer

Jodie Palmer s’adresse à ses haters

Force est de rappeler qu’il ne faut pas se permettre de juger les autres. Dans le cas de Jodie Palmer, ce sont les autres parents qui n’ont pas manqué l’occasion de la critiquer. En effet, les enfants ne remarquent pas vraiment ce genre de détail. En revanche, certains adultes qui pensent probablement être parfaits ont pointé du doigt sa tenue à l’école. Il est indéniable que cette mère de famille essaie tant bien que mal de faire de son mieux pour le bien de sa progéniture. Ainsi, elle a déclaré à ses détracteurs :

« La prochaine fois que vous verrez une maman en pyjama, pourquoi ne pas lui sourire au lieu de la juger ? Elle traverse probablement une période très difficile, mais elle s’est assurée que ses enfants sont à l’école : et n’est-ce pas là l’essentiel ? ». Voilà qui est clair !

À lire aussi :

    Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

    Signaler une erreur