Tranche de vie

Cette nageuse est disqualifiée après sa victoire à cause de son maillot de bain « qui en montrait trop »


Selon un arbitre, Breckynn Willis a porté une tenue de bain trop courte qui ne respectait pas le règlement. Cette décision a provoqué un tollé, les habitants ont fortement réagi.

Breckynn Willis une jeune lycéenne fut disqualifiée d’une compétition officielle de natation à cause de son maillot de bain. En effet, l’arbitre a jugé la tenue de l’adolescente inappropriée, car elle en dévoilait beaucoup trop.

À lire aussi : Besançon : le maillot de bain jugé "trop échancré" d’une nageuse fait polémique

Son maillot ne respectait pas les « règles de pudeur »

Cette nouvelle nous vient directement d’Anchorage, la plus grande ville de l’Alaska (États-Unis). Pour participer à une compétition de natation, les nageurs doivent porter un maillot de bain adapté et conforme aux règlements. Une tenue appropriée facilite les mouvements, résiste au chlore et surtout, bien couvrir la poitrine et les fesses.

L'arbitre a jugé son maillot de bain trop court.
Breckynn Willis a remporté la compétition. Credit : INSTAGRAM @ALASKA_PEAK_PERFORMANCE

Malheureusement, l’arbitre a estimé que le maillot de Breckynn Willis ne respectait pas ce dernier point. D’après lui, la tenue est trop courte. Il a constaté que ses « fesses se touchaient l’une contre l’autre. » La jeune fille fut ainsi disqualifiée alors qu’elle a terminé première à l’issue du 100 mètre nage libre. Sa victoire a donc été annulée.

Les habitants ont évoqué une décision sexiste contre Breckynn Willis  

Toutefois, cette sanction n’a pas fait l’unanimité auprès des habitants. Pour eux, la décision de l’arbitre est discriminatoire. Les spectateurs ont unanimes, la championne portait un maillot de bain une pièce standard, comme toutes les autres participantes.

Breckynn Willis avait plus de formes que les autres participantes de la compétition.
L’arbitre est revenu sur sa décision et Breckynn Willis a pu récupérer son titre. Credit : INSTAGRAM @ALASKA_PEAK_PERFORMANCE

Toutefois, à cause de ses formes voluptueuses, sa tenue paraissait plus courte. Certains citoyens ont avancé un autre argument. Selon eux, l’arbitre serait raciste, il aurait pris cette sanction en regardant le teint de Breckynn Willis. Face à l’indignation du public, il était obligé d’annuler sa décision. Breckynn Willis a donc pu reprendre son titre qui lui revenait de droit.

Aujourd’hui, les mouvements contre le racisme s’intensifient, obligeant les grandes entreprises de cosmétiques telles que L’Oréal à revoir leur stratégie commerciale. Elle a récemment annoncé le retrait du terme « blanchissant » de ses produits.

Signaler une erreur