Environnement

Covid-19 : les masques et gants jetés dans les grands fleuves européens polluent massivement les océans

Un masque de protection contre le Covid ramassé dans la mer.
Depuis le début de la crise sanitaire liée au coronavirus, des milliers de masques et gants de protection se retrouvent dans les fleuves. Source : Operation Terre-Mer
2.2k Partages

Des masques et des gants de protection contre le coronavirus sont retrouvés "systématiquement" dans les grands fleuves européens ; une situation qui inquiète les scientifiques.

à découvrir

Ce dimanche, une porte-parole de la Fondation Tara Océan a alerté sur le danger de pollution au plastique dû à la crise sanitaire du Covid-19.

Le mois dernier, fait savoir la fondation, des masques et des gants de protection contre le coronavirus ont été retrouvés en quantité dans sept grands fleuves européens.

Des masques et gants de protection contre le Covid-19 retrouvés en grand nombre sur les berges de sept fleuves européens

La Fondation Tara Océan juge la situation préoccupante. Ce dimanche 12 juillet, une porte-parole de l’organisation tient à alerter sur la pollution causée par les masques et gants de protection durant la pandémie.

« Les scientifiques des laboratoires partenaires » de Tara ont « retrouvé masques et gants systématiquement » sur les berges de sept fleuves européens, lors de prélèvements effectués « au mois de juin »,

fait savoir Romy Hentinger sur France Inter.

Les sept grands fleuves européens dans lesquels ont été retrouvés ces gants et masques contre le Covid-19 sont étudiés dans le cadre d’une mission portant sur les microplastiques.

Il s’agit de la Loire, la Garonne, le Rhône, la Seine, le Tibre, l’Ebre, le Rhin et la Tamise.

L’expédition menée par Tara, qui s’est déroulée de mai à novembre 2019, avait déjà permis de relever la présence massive de microplastiques dans l’ensemble des prélèvements.

Masques et gants de protection contre le Covid jetés par terre.
Les masques et gants de protection contre le Covid-19 sont régulièrement jetés par terre après avoir été utilisés. Source : Twitter @eboueursdeparis

Masques et gants de protection contre le coronavirus : vers une pollution massive de la mer ?

La Fondation Tara Océan, qui alerte sur la présence de cette pollution due au Covid-19 dans les eaux des principaux fleuves européens, craint également une pollution des océans.

Une fois arrivés dans la mer, les masques en polypropylène qui sont « très fins », « vont se fragmenter rapidement »,

souligne Romy Hentinger.

Martin Herteau, qui a participé à l’expédition menée par Tara, explique que les microplastiques « ne se dégradent pas en mer, sous l’influence des rayons UV et du sel », comme on aurait pu le penser.

Les risques que font courir les microplastiques dans les océans et leurs écosystèmes sont nombreux : les animaux marins sont bien sûr les premières victimes de cette pollution massive.

Ainsi, selon l’institut allemand de protection de l’environnement, ces déchets en plastique sont responsables « de la souffrance de plus d’un million d’oiseaux marins et de 100.000 organismes marins, qui meurent de cette pollution. »


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web