Télé

TPMP : Gilles Verdez tente de faire des pompes devant Tibo InShape


Ce mercredi 04 novembre, le chroniqueur de Touche pas à mon poste (TPMP) a voulu épater la galerie. Bien mal lui en a pris, puisqu'il a surestimé ses capacités physiques. En voulant effectuer une série de pompes, Gilles Verdez est tombé lourdement...

N’est pas sportif qui le veut. Encore faut-il de l’entraînement. Gilles Verdez l’a prouvé à ses dépens, ce mercredi soir dans TPMP. Cyril Hanouna recevait le youtubeur Tibo InShape, ce qui a visiblement donné des idées à l’un de ses chroniqueurs.

À lire aussi : Gilles Verdez (TPMP) révèle la raison qui le force à faire des injections de botox

Une série de « pompes » bien ridicule

Alors que Tibo InShape venait de réaliser une démonstration de force sur le plateau, Gilles Verdez a voulu rivaliser. Le jeune homme ayant effectué des pompes sur une main, le chroniqueur s’est dit qu’en faire sur deux mains serait du gâteau… Loupé ! Gilles Verdez s’est effondré au sol, sous les quolibets de Cyril Hanouna et son équipe.

« Mais qu’il est c** c’est pas possible », s’exclame l’animateur, avant d’assurer que le son de l’impact au sol n’est pas truqué. « Quand on entend le bruit il joue pas la comédie hein ».

Une démonstration de force ratée, qui aura eu le mérite de faire rire tout le plateau !

Tibo InShape : un youtubeur atteint de bigorexie

Si Tibo InShape fédère plus de 7 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux, c’est à cause de sa force musculaire. Le jeune homme l’entretient quotidiennement en effectuant des entraînement intenses. Une activité qui dépasse la simple passion, puisque le sportif a confié être atteint de bigorexie.

Dans une vidéo Youtube partagée en 2015, il raconte : « Mon addiction a commencé lorsque je suis rentré dans une salle de sport pour la première fois. J’ai commencé à fréquenter cet endroit toute la semaine, je n’arrivais plus à m’arrêter.

« Petit à petit, ce mode de vie a pris complètement possession de mon quotidien. »

Qu’est-ce que la bigorexie exatement ? D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), il s’agit d’une « dépendance au sport reconnue comme une véritable pathologie psychologique et physique ». De nos jours, entre 10 et 15% des sportifs qui pratiquent une activité physique régulière sont atteints de bigorexie. Une pathologie plus ou moins prononcée selon les individus.

La bigorexie entraîne des comportements impulsifs qui se caractérisent par la pratique intense et répétée d’un sport. Chez le bigorexique, la sensation d’épuisement est associée au plaisir. Le sportif ressent un intense besoin de pratiquer son sport. Une activité qui devient donc une obligation plus qu’une passion.

Signaler une erreur