Savoir & Découverte

Pourquoi les femmes n’ont-elles pas de pomme d’Adam ?

Image : Jerzy Górecki & Celtibere de Pixabay
3 Partages

Lorsque vous discutez avec un homme, vous remarquez forcément sa pomme d’Adam. Mais au fait, qu’est-ce que c’est ? À quoi elle sert ? Et surtout, pourquoi les femmes n’en ont pas ? On vous dit tout.

Des millions de personnes croient à tort que la pomme d’Adam, cette proéminence au niveau de la gorge, est un organe caractéristique du genre masculin. Car même si elle n’est pas visible, la femme aussi en a une. Et elle a un rôle bien défini, quel que soit le genre.

Qu’est-ce que la pomme d’Adam et à quoi sert-elle ?

Proéminence laryngée est le terme scientifique employé pour désigner ce que l’on appelle communément pomme d’Adam. Lorsqu’on observe le cou de l’homme, elle ressemble à un petit enflement ou une crête. Mais ce n’est que la partie visible. En effet, la pomme d’Adam se prolonge et forme dans la gorge un ensemble appelé « cartilage thyroïdien ».

C’est notamment grâce à cette structure, placée sur la face antérieure du cou que se forme le larynx. De plus, ce cartilage thyroïdien, en forme de papillon, a un rôle de bouclier pour protéger les cordes vocales. Et si les femmes n’en avaient pas, elles seraient bien embêtées…

Mais, alors pourquoi on ne voit jamais la pomme d’Adam des femmes ?

Les femmes possèdent bel et bien une pomme d’Adam, mais elle est tout simplement plus petite. En effet, le volume du cartilage thyroïdien varie selon le genre. Et cette différence se précise pendant la puberté avec les changements hormonaux qui s’opèrent à cette période de la vie. Ainsi, les garçons produisent à la puberté une quantité importante de testostérone.

Cette hormone masculine déclenche alors les transformations physiologiques comme l’augmentation de la pilosité ou la mue de la voix. Et avec elles, l’allongement du cartilage thyroïdien. En descendant, il atteint alors une région où la peau du cou est plus fine. D’où cet enflement saillant sous-cutané, visible au premier regard.

À la même période de l’adolescence, les filles produisent aussi différentes hormones. Parmi elles, la testostérone, mais en plus petite quantité et par conséquent insuffisante pour accroître la pomme d’Adam. Celle-ci reste donc à sa place initiale, dans la région élevée du cou avec une peau épaisse.

Signaler une erreur

.

3 Partages

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer