Conso

Vapotage : La cigarette électronique sans nicotine est-elle dangereuse pour la santé ?


Anciens fumeurs ou nouveaux adeptes, de plus en plus de personnes pratiquent aujourd’hui le vapotage. Certains sont notamment séduits par les e-liquides sans substance addictive. Mais est-ce que la cigarette électronique sans nicotine est sans danger, surtout pour nos poumons ?

On estime aujourd’hui à environ 3 millions le nombre de personnes qui utilisent la cigarette électronique en France. Certains d’entre eux sont d’anciens fumeurs qui ont décidé d’arrêter la cigarette traditionnelle en douceur. D’autres sont de nouveaux adeptes.

Une bonne partie des adeptes de la cigarette électronique ont opté pour la vape sans nicotine. Ils éliminent ainsi la principale substance psychoactive du tabac mise en cause dans l’addiction. Mais la question se pose toujours quant à l’innocuité ou à la dangerosité du vapotage sans nicotine.

Quels sont les effets de la cigarette électronique sans nicotine sur le long terme ? Le manque d’études ne permet pas de répondre exactement à la question, mais des éléments de réponse  commencent à émerger.

À lire aussi : Cigarette électronique: 22 % des souris testées ont contracté le cancer du poumon avec le vapotage

La cigarette électronique sans nicotine est-elle moins dangereuse que la cigarette traditionnelle ?

Il y a une évidence en comparant le vapotage et la combustion de la cigarette traditionnelle. La cigarette électronique produit bien moins de substances toxiques. En effet, l’absence de la combustion élimine d’emblée la production de goudrons et d’autres substances cancérigènes. On évite également l’inhalation de monoxyde de carbone qui augmente le risque d’accident cardiovasculaire.

Sans nicotine, la cigarette électronique est d’autant moins dangereuse, car elle est moins addictive. En effet, cet élément est la principale cause de la dépendance à la cigarette.

E-cigarette VS cigarette traditionnelle
cigarette électronique vs cigarette traditionnelle © Depositphotos

Est-ce que la cigarette électronique sans nicotine abîme les poumons ?

Plusieurs dizaines de disparitions ont déjà été constatées aux États-Unis à la suite de l’utilisation de cigarettes électroniques. Après investigation, les usagers victimes ont détourné l’usage du dispositif. Ils ont utilisé un e-liquide avec des substances cannabinoïdes, combinées avec de la vitamine E liquide. Le cocktail ainsi obtenu a causé de graves problèmes aux poumons, ayant parfois abouti à la disparition.

En usage classique, c’est-à-dire respectant les recommandations des fabricants et avec un e-liquide de qualité, les risques pour les poumons sont bien moindres. Néanmoins, le vapotage, même sans nicotine, présente des risques avéré d’accentuer les problèmes respiratoires chroniques. C’est le cas de l’asthme. Les premières études à long terme ont tout juste été initiées auprès des grandes universités et des centres de recherche.

Quels sont les effets de la CE sans nicotine ?

Pour le tabagisme, les substances absorbées proviennent de la combustion. En revanche, le vapotage consiste à inhaler des aérosols obtenus à partir de l’évaporation de l’e-liquide. Dans la cigarette électronique sans nicotine, le plaisir de vapoter provient souvent des arômes incorporés par les fabricants dans le liquide vaporisé.

De récentes études menées par l’OMS ont démontré que l’inhalation de l’aérosol parfumé a des conséquences notables sur les poumons. De plus, en perturbant momentanément l’oxygénation des vaisseaux, le vapotage sans nicotine peut aboutir à l’augmentation des risques cardiovasculaires. Pour les personnes fragiles, il est vivement déconseillé de s’adonner au vapotage, même si l’e-liquide ne contient pas de nicotine.

e-liquide pour cigarette électronique sans nicotine
© Depositphotos

Vapotage sans nicotine : une pratique encadrée

Cigarette électronique sans nicotine, est-ce dangereux ? Parce qu’on ne connaît pas encore précisément la réponse à cette question, la vente et l’utilisation de la cigarette électronique avec ou sans nicotine sont strictement encadrées. En France, le vapotage est strictement interdit pour les moins de 18 ans. Néanmoins, de nombreuses associations considèrent la mise sur le marché des e-liquides parfumés comme un appel aux plus jeunes à s’initier au vapotage.

L’organisme en pleine croissance des adolescents est particulièrement vulnérable. On pointe notamment du doigt le propylène glycol et la glycérine végétale contenus dans l’e-liquide.

Vapotage - cigarette électronique sans nicotine
© Depositphotos

Des avis partagés concernant la nocivité de la cigarette électronique sans nicotine

De nombreux spécialistes de la santé, comme le Professeur Gérard Dubois de l’Académie Nationale de la Médecine, ont contesté les conclusions de l’OMS sur la dangerosité de la cigarette électronique sur la santé. Pour le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue de renom, les affirmations de l’OMS sont de nature à décourager les fumeurs à basculer vers l’e-cigarette. Or, le vapotage est une aide précieuse au sevrage tabagique.

Plus de 70.000 personnes perdent la vie à cause du tabagisme chaque année en France. La cigarette électronique sans nicotine est alors une alternative bien moins nocive pouvant aboutir à un arrêt total du tabac. D’après les résultats de l’étude menée par l’organisme britannique Stop Smoking Services, la cigarette électronique est deux fois plus efficace dans le sevrage comparée aux autres moyens de substitution.

Bien que moins dangereuse que la fumée de tabac, la cigarette électronique sans nicotine n’a pas encore livré tous ses secrets concernant ses impacts sur la santé. En attendant de savoir davantage si la cigarette électronique sans nicotine est dangereuse, le mieux est de vapoter en limitant la quantité inhalée.

Signaler une erreur