Animaux

Défi visuel : arrivez-vous à trouver le serpent caché dans la haie ?

Crédits : Sushine Coast Snake Catchers/Facebook.

Début avril, une entreprise de capture de reptiles basée dans le Queensland, en Australie, a posté sur Facebook la photo d'une haie dans laquelle se cachait un serpent. Le but du jeu ? Arriver à le localiser ! Un défi que peu d'internautes sont parvenus à relever !

La photo a été partagée par l’entreprise Sunshine Coast Snake Catchers, un service professionnel de capture de serpent en Australie. À première vue, elle ne montre qu’une simple haie verdoyante. Pourtant, un reptile y est dissimulé…

Le serpent semblait avoir trouvé la cachette idéale !

A l’origine de ce défi, une société dont le travail est donc de traquer les reptiles chez les particuliers et dans l’espace public. Le 4 avril dernier, expliquent ces professionnels sur Facebook, « les changements constants de la météo » ont entraîné de nombreuses interventions. Avec la pluie, certains serpents se sont recroquevillés dans des cachettes inattendues et judicieusement choisies, comme cette haie. Le reptile qui avait choisi d’y élire domicile se fondait parfaitement dans le décor.

serpent caché dans une haie en australie
Où se trouve le serpent ? Crédits : Sushine Coast Snake Catchers/Facebook.

Très peu d’internautes sont d’ailleurs parvenus à le localiser. Beaucoup ont fait remarquer que le serpent avait opté pour un camouflage vraiment parfait ! Certains observateurs ont toutefois réussis à l’apercevoir, comme cette femme qui partage la solution en photo. Même entouré en rouge, le serpent demeure à peine visible !

serpent caché dans une haie en australie
Même entouré, le reptile reste difficilement visible. Crédits : Guto Pedrosa/Facebook.
serpent caché dans une haie en australie
Apercevez-vous le serpent ? Crédits : Guto Pedrosa/Facebook.

Près de 170 espèces de serpents terrestres évoluent sur le continent australien. Une centaine d’entre eux sont venimeux. L’Australie compte également un grand nombre d’araignées, allant de spécimens inoffensifs à des arachnides bien plus dangereux.

Signaler une erreur