Actualités

Une retraitée de 65 ans déclare « Quand j’ai tout payé, il ne me reste que 20€ »


les internautes ont été touchés par cette dame et ont lancé une cagnotte Découvrez dans la vidéo en haut de page.

Âgée de 65 ans, Monique Pinte a participé au dernier mouvement des gilets jaunes à Dijon (Côte-d’Or). Dans un reportage, elle accepte de raconter devant la caméra de France 3 Bourgogne Franche-Comté ses fins de mois difficiles. Émue par son histoire, la journaliste a lancé une cagnotte en ligne pour lui venir en aide. Le résultat a dépassé ses espérances.

Elle ne touchait que 727 euros, alors que le minimum est de 840 euros

« Je ne mange pas beaucoup », les mots de Monique ont vraiment affecté les Français. Quelques jours seulement après la création de la cagnotte, la somme atteignait déjà les 7 000 euros, dix fois plus que l’objectif fixé.

Maeva Darmoy, la journaliste de France 3, a souligné « le courage » de la sexagénaire. Étaler ses difficultés financières en public est très difficile. Monique  « ne touchait que 727 euros par mois, alors que le minimum est pourtant de 840 euros ». Cette situation serait le résultat d’un mauvais accompagnement. Des procédures sont en cours afin de la rectifier.

Son calvaire a commencé depuis sa retraite.  Autrefois, elle pouvait aller au cinéma et se faire plaisir en acheter quelque chose. Aujourd’hui, sa situation financière est désastreuse. Il lui arrive même de jeûner pendant deux jours lorsqu’elle n’a plus d’argent.  Un détail qu’elle a soigneusement caché à sa famille.

Beaucoup de personnes ont accepté de l’aider

France 3 a diffusé un extrait lors du journal télévisé. Puis, ils ont mis la totalité sur internet. Très vite devenue virale, elle a créé une vague de soutien. Plusieurs personnes ont manifesté leur souhait d’aider la retraitée. Certaines ont demandé directement les coordonnées bancaires de Monique, ainsi que son adresse.

Au lieu de recourir à une association, la journaliste a décidé de lancer une cagnotte en ligne, elle est directement liée au compte bancaire de Monique. D’après les précisions fournies par Maeva Damoy, son rôle se limitait à l’initiation du mouvement.

Pour Monique Pinte, « elle n’a rien fait pour mériter ça ». Plusieurs retraités vivent le même drame. Un prochain tournage est prévu afin de remercier les donateurs.

Signaler une erreur