Actu

Discours de Macron : libre-circulation, couvre-feu, attestations, fêtes de fin d’année et vaccination – Ce qu’il faut retenir

Emmanuel Macron
Le chef de l'Etat en appelle à la responsabilité des Français. Crédits : BFMTV.

Ce mardi 24 novembre 2020 à 20 heures, le président de la République s'est exprimé face aux Français. Emmanuel Macron a détaillé l'ensemble des règles sanitaires qui doivent perdurer et celles qui seront assouplies. Le chef de l'Etat a également fourni 3 dates clés, tout en évoquant la future vaccination et ses objectifs. Voici les informations importantes à retenir au sujet de ce plan de déconfinement.

« Nos efforts, vos efforts ont payé », a commencé par affirmer Emmanuel Macron au début de son allocution télévisée. « Nous avons freiné la circulation du virus, mais il demeure très présent en France comme dans tout l’hémisphère nord (…) Il nous faut poursuivre nos efforts », a également souligné le chef de l’Etat.

Emmanuel Macron a ensuite fourni les trois étapes majeures de ce déconfinement, à commencer par le 28 novembre prochain.

Un allègement du confinement en 3 étapes

Samedi 28 novembre : réouverture des commerces non essentiels

Dès ce samedi 28 novembre, le président de la République desserre un peu l’étau du confinement en permettant la réouverture des commerces. Les magasins non essentiels pourront donc réouvrir en respectant certains critères sanitaires stricts.

« Dès samedi prochain matin, plusieurs changements seront réalisés. D’abord, les déplacements pour motifs de promenade ou physiques en extérieur seront désormais permis dans un rayon de 20 kilomètres et pour trois heures. Les activités extrascolaires en plein air seront à nouveau autorisées », a également fait savoir Emmanuel Macron.

Le système de l’attestation sera toutefois maintenu. « Il faudra continuer à rester chez soi, à télétravailler quand cela est possible, à renoncer aux réunions privées, aux rassemblements familiaux et à tous les déplacements non nécessaires », a souligné le chef de l’exécutif.

Dès la mi décembre, instauration d’un couvre-feu avec possibilité de circuler librement les soirs du 24 et 31 décembre

A partir du 15 décembre 2020, la libre-circulation sera de vigueur. Toutefois, « un couvre-feu de 21 heures à 7 heures du matin sera mis en place. Nous pourrons circuler librement les soirs des 24 et 31 décembre pour partager ces moments en famille. Mais les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés durant toute cette période » a poursuivi Emmanuel Macron.

En ce qui concerne les stations d’hiver, le président de la République n’entend pas leur permettre d’ouvrir avant le mois de janvier 2021. Une ouverture qui se fera en concertation avec les partenaires européens.

Après le 20 janvier 2021 : les restaurants pourront rouvrir si les chiffres de l’épidémie le permettent

La troisième et dernière étape de ce déconfinement progressif se situe autour du 20 janvier 2021, après les fêtes. « Nous pourrons alors prendre, si cela est possible, de nouvelles décisions d’ouverture. Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5 000 cas par jour les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir, et le couvre-feu pourra être décalé », a précisé le chef de l’Etat avant de poursuivre :

« Les lycées, qui bien souvent aujourd’hui fonctionnent par demi-classe, pourront à ce moment-là être pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, ce sont les universités qui pourront reprendre les cours, avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves. »

Emmanuel Macron propose ainsi de réaliser un « point tous les 15 jours sur la situation sanitaire » afin de décider « si nous pourrons prendre des mesures supplémentaires d’ouverture ».

« Chacun de nous a entre ses mains une partie de la solution », a tenu à insisté Emmanuel Macron, tout en demandant aux Français de maintenir leur vigilance.

La vaccination ne sera pas obligatoire, mais proposée dans un premier temps « aux plus fragiles »

Le chef de l’Etat a également évoqué l’arrivée de vaccins dès la fin du mois de décembre. Une vaccination qui apparaît comme « un espoir », mais qu’Emmanuel Macron ne veut pas rendre obligatoire.

Un comité scientifique ainsi qu’un comité de citoyens sera en charge, avec les autorités compétentes, de suivre le déploiement de la vaccination en France. Il sera proposé aux plus faibles de se vacciner en premier, dont « les personnes âgées ».

Déconfinement : ce qu’il faut retenir des annonces de ce mardi 24 novembre

Ce second confinement a permis d’éviter la saturation des services de réanimation, mais les Français doivent « poursuivre leurs efforts ».

Le 28 novembre 2020

  • Réouverture des commerces non essentiels, sous certaines conditions.
  • Déplacements en extérieur permis dans un rayon de 20 km et pour 3 heures.
  • Activités extrascolaires en plein air à nouveau autorisées.
  • Le système de l’attestation est maintenu.

Le 15 décembre 2020

  • La libre-circulation sera de vigueur si les chiffes de l’épidémie le permettent toujours.
  • Instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 7 heures du matin.
  • Libre-circulation permise les soirs du 24 et 31 décembre.
  • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

Le 20 janvier 2021

  • Réouverture des restaurants, cafés et autres lieux où les gestes barrières sont difficiles à respecter, si les indicateurs de l’épidémie le permettent.
  • Le couvre-feu pourra « être décalé ».
  • Les lycées pourront accueillir la totalité des élèves en classe, suivis 15 jours plus tard des universités.
  • Un point sera réalisé tous les 15 jours pour suivre l’évolution de l’épidémie en France.

Signaler une erreur

.

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer