fbpx
Actualités

Alessandra Sublet : son énorme coup de gueule sur le plateau de Quotidien

Alessandra Sublet
© Capture TMC

Les tensions étaient présentes le 29 septembre 2023 sur le plateau de Quotidien, lors du passage d’Alessandra Sublet. Voici les raisons.

Alessandra Sublet était l’invitée de Yann Barthès dans « Quotidien » le vendredi 29 septembre 2023. L’animatrice venait présenter son seul-en-scène intitulé « Tous les risques n’auront pas le saveur du succès », dans lequel elle raconte son parcours atypique et ses choix de vie.

Cependant, le discours optimiste et volontariste d’Alessandra Sublet n’a pas convaincu l’animateur, qui a exprimé son désaccord sur plusieurs points. Le ton est rapidement monté. Ils se sont alors écharpés sur la question du choix, de la culture et de la réussite. Les détails dans cet article.

Le discours d’Alessandra Sublet

Tout a commencé lorsqu’Alessandra Sublet a expliqué qu’elle avait appris à dire non et à faire des choix dans sa vie, même si cela impliquait de prendre des risques. Selon elle, tout le monde peut y arriver. Et ce, à condition de suivre son instinct et de ne pas se laisser influencer par les autres.

Yann Barthès a alors nuancé son propos en affirmant qu’il y a des gens qui n’ont pas le choix. Selon lui, ils sont coincés dans des situations difficiles et qui ne peuvent pas changer de vie du jour au lendemain. Alessandra Sublet n’a pas accepté cette remarque et a rétorqué :

« Ah bah, je ne suis pas d’accord. Explique-moi ? »

Le présentateur de « Quotidien » a alors cité l’exemple des gens qui ont des fins de mois difficiles. Ceux doivent garder leur travail pour payer leur loyer et qui n’ont pas les moyens de se reconvertir ou de se former.

Alessandra Sublet est restée sur sa ligne en affirmant que ces gens-là pouvaient quand même faire un pas de côté. Mais surtout, ils pouvaient se battre pour trouver un autre travail qui les épanouirait plus.

À lire aussi : «C’est du foutage de gueule»: Julien Cohen dégouté, il pousse un gros coup de gueule et ne compte pas en rester là

Alessandra Sublet vs Yann Barthès

Le malaise s’est accentué lorsqu’Alessandra Sublet a raconté une anecdote. Selon ses dires, elle s’était sentie humiliée lors d’un dîner mondain parce qu’elle ne savait pas qui était Joséphine Baker, la célèbre chanteuse et danseuse américaine naturalisée française.

L’animatrice a alors déclaré qu’elle n’avait pas honte de ne pas avoir une culture gigantesque. Elle assumait pleinement son parcours, qui n’était pas celui de ses parents ou de ses grands-parents. Alessandra Sublet a aussi lancé un « ta gu*ule » aux femmes qui l’avaient regardée de haut pendant le dîner.

Yann Barthès a semblé surpris par cette réaction. Le présentateur a tenté de calmer le jeu en disant qu’il ne fallait pas être vexée par ce genre de situation. Il a aussi rappelé que Joséphine Baker était une figure importante de l’histoire et des droits civiques. Et qu’il était normal de la connaître.

« En France, on ne loue pas ça »

La fin de l’interview a été marquée par une ambiance tendue entre les deux animateurs. En effet, ils ont eu du mal à retrouver leur complicité. Alessandra Sublet a conclu en disant qu’elle était fière de son spectacle, qu’elle considérait comme un acte militant et féministe.

Elle a également ajouté :

« Quand des gens réussissent, c’est qu’ils ont beaucoup travaillé, ils ont pris des risques. En France, on ne loue pas ça. On loue ce que tu viens de dire : ‘Des gens avec des fins de vie difficiles, c’est compliqué, il ne faut pas dire ça… »

Quant à Yann Barthès, le présentateur a salué son courage et son audace. Toutefois, il n’a pas caché son scepticisme sur certains aspects de son discours. Il a aussi glissé une petite pique à Alessandra Sublet en disant qu’il espérait que son spectacle marcherait mieux que son film « Le sens de la famille ». Aïe !

Pour rappel, la fiction est sortie en juillet 2023 et avait fait un flop au box-office.

À lire aussi : En colère, l’énorme coup de gueule de Julien Courbet : « Honte à la France..

Au sujet de l'auteur : Lenanto Edmonston

Être rédacteur n'est pas qu'une profession, mais une réelle passion. C'est dans un style simple et sympathique que je vous informe sur l'actualité et bien d'autres thématiques...