Témoignages

Témoignage : elle souffre du coronavirus depuis 5 mois avec des symptômes persistants

Anne-Sophie Spiette souffre du Covid-19 depuis 5 mois.
Anne-Sophie Spiette ne parvient pas à vaincre les symptômes du Covid-19. Source : Facebook D.R.
8 Partages

Anne-Sophie Spiette a contracté le Covid-19 il y a 5 mois. Depuis, elle ne s'en remet pas et éprouve de nombreuses difficultés au quotidien. Le virus a entraîné d'importantes lésions dont la jeune femme peine à guérir. Voici son témoignage.

à découvrir

Anne-Sophie Spiette a été contaminée sur son lieu de travail, il y a cinq mois. Bien qu’elle ne soit plus contagieuse depuis la mi-juillet, la trentenaire qui réside à Stoumont (Belgique) est exténuée.

Le coronavirus handicape toujours au plus haut point la jeune femme, qui souffre d’importants problèmes pulmonaires.

Anne-Sophie souhaite maintenant témoigner pour prévenir le public : le Covid-19 ne touche pas que les personnes à risque et la maladie peut entraîner des pathologies durables.

« J’étais en bonne santé avant », maintenant « j’ai du mal à monter les escaliers »

A 37 ans, Anne-Sophie Spiette ne sait pas quand elle pourra reprendre une « vie normale ». Depuis qu’elle a contracté le coronavirus il y a cinq mois, la Belge ne parvient pas à se rétablir.

Lorsqu’elle a attrapé le Covid-19, les médecins lui ont annoncé que 10 % de ses poumons étaient atteints par la maladie. Bien qu’elle n’a pas été hospitalisée en soins intensifs, elle s’est rendue plusieurs fois aux urgences à cause de fortes douleurs à la poitrine. Au moindre effort, Anne-Sophie Spiette est essoufflée.

Après deux longues semaines, les symptômes « grippaux » ressentis par la jeune femme se sont calmés. Mais ce n’était que le début d’un long calvaire pour Anne-Sophie :

« Les autres symptômes sont restés avec des hauts et des bas. Après trois ou quatre semaines, on a cru que c’était fini mais 5 jours plus tard, ça recommençait »,

raconte-t-elle à rtbf.be.

Surtout au poumon. Aujourd’hui, je suis toujours très essoufflée, j’ai des douleurs thoraciques, des problèmes intestinaux, des grosses chutes de tension et de la fatigue. Je dois beaucoup dormir, je ne sais plus faire grand-chose. J’ai du mal à monter les escaliers, à tenir une conversation au téléphone. »

« C’est tout le quotidien que je ne sais plus bien faire. A 37 ans. J’étais en bonne santé avant », déplore la Stoumontoise, qui aimerait retourner travailler. Mais pour l’instant, impossible pour la trentenaire de reprendre une activité professionnelle.

Voici son témoignage:

Anne-Sophie a le Covid depuis 5 mois.

"Ceux qui disent que c'est la liberté et qu'on ne doit pas leur imposer le masque, grand bien leur fasse mais ils mettent d'autres personnes en danger."Anne-Sophie est malade du Covid depuis 5 mois et les symptômes persistent…

Publiée par Vews – RTBF sur Lundi 24 août 2020

Douleurs thoraciques et fatigue intense : le quotidien insupportable d’anciens malades du Covid-19

Anne-Sophie n’est pas la seule à ne pas parvenir à se remettre du coronavirus. « Je suis une grande optimiste mais je commence à désespérer. Je vois sur des groupes Facebook certains patients qui en sont à 140 jours. Je n’en suis qu’à 90. Cela fait peur pour la suite », explique-t-elle.

Tous ces patients ne ressentent pas les mêmes symptômes, mais certains sont malheureusement fréquents : fatigue intense, oppression thoracique, essoufflement et perte de goût. Des symptômes handicapants qui persistent plusieurs mois après la contamination.

D’après les premières études menées sur ces patients de longue durée, 5 à 10 % des malades du Covid-19 souffrent de symptômes à long terme. Selon Charlotte Martin, infectiologue au CHU Sain-Pierre à Bruxelles, il s’agit de personnes ayant souffert d’une forme sévère de coronavirus. Mais il peut également s’agir de patients que le Covid-19 n’avait pourtant pas tant impactés.

« Il y a les gens qui ont fait un Covid plus modéré, hospitalisé ou pas, sans gravité et qui, après la phase aiguë, la fièvre etc, vont garder essentiellement une fatigabilité anormale, un essoufflement anormal au moindre effort, des grands sportifs qui n’arrivent plus à reprendre leur sport, même à moindre mesure, des douleurs thoraciques. Ce sont les symptômes qu’on entend le plus souvent », décrit Charlotte Martin.


Signaler une erreur