Témoignages

« On me disait couche pour maigrir » : Bridget Malcolm, ex-mannequin Victoria’s Secret, raconte son calvaire


Parmi les top models sélectionnés par la célèbre marque de lingerie Victoria's Secret : Bridget Malcolm. L'Australienne a même été choisie pour prendre part à deux défilés annuels qui rassemblent les mannequins les plus en vue. Des expériences terribles sur lesquelles elle revient en vidéos.

Elle était l’un des visages de la marque Victoria’s Secret. Elle est aujourd’hui l’un de ses détracteurs. Bridget Malcolm a décidé de prendre la parole dans des vidéos TikTok et Instagram qui font le buzz. Dans ces séquences, l’Australienne de 29 ans se confie sur son expérience cauchemardesque auprès de la marque et de l’industrie du mannequinat.

Victoria’s Secret : une expérience terrible pour Bridget Malcolm

Dans une série de vidéos baptisée « Les fois où l’industrie de la mode était à chier », Bridget Malcolm évoque donc en particulier Victoria’s Secret. Alors que la marque a désormais annulé son show annuel retransmis à la télévision, le top model revient sur deux années éprouvantes dans sa carrière : 2015 et 2016. Ces années-là, la jeune femme est sélectionnée pour prendre part aux défilés.

Dans sa vidéo, Bridget Malcolm montre le soutien-gorge qu’elle devait porter lors du show annuel. « C’est une taille 30A [en taille américaine, 80A en taille française, NDLR]. Je fais maintenant du 34B [90C en taille française, NDLR], c’est bien plus sain pour moi », souligne-t-elle.

Bridget Malcolm représentait notamment la ligne Pink de Victoria’s Secret, une gamme destinée aux jeunes femmes. Tout en partageant des images du show de 2016, elle déplore : « Regardez comme c’était grand pour moi, la tristesse derrière mes yeux me brise le cœur ».

« Il fallait toujours être plus maigre »

En 2018, des manifestantes s’étaient rassemblées devant le magasin londonien de la marque de lingerie. Celles-ci dénonçaient le manque de diversité dans les campagnes Victoria’s Secret. L’entreprise a récemment annoncé mettre en valeur la pluralité des morphologies féminines dans ses publicités. Un mensonge pour Bridget Malcolm.

En effet, après avoir pris part aux défilés de 2015 et 2016, Bridget Malcolm est recalée pour celui de 2017. Le motif de ce refus ? Son corps est jugé « pas assez beau » par Ed Razek, l’ancien directeur marketing de la marque. Un homme que l’Australienne n’hésite pas à qualifier « d’hypocrite » dans sa vidéo.

Le top model explique également à ses abonnés TikTok qu’il lui fallait constamment se maintenir au poids le plus faible. « On vous disait : si vous devenez un peu plus maigre (…), vous allez être un ange et vous allez être mondialement connue et ça va être incroyable », raconte-t-elle.

Bridget Malcolm défile pour Victoria's Secret
Bridget Malcolm à l’époque de ses défilés pour Victoria’s Secret. Crédit : Instagram @bridgetmalcolm.

Bridget Malcolm est entrée dans la spirale de l’anorexie et de la dépression

Le top model est alors entré dans la spirale de l’anorexie. Elle a également fait une profonde dépression. Bridget Malcolm confie aussi avoir songé à mettre un terme à sa vie, jusqu’à ce qu’elle entame plusieurs thérapies qui l’ont aidé à reprendre pied. « J’étais jeune et je n’avais pas développé un sentiment d’identité complet à ce moment-là, alors je les croyais », explique également le mannequin. « Je me disais de profiter au maximum de cette opportunité. »

En 2011, le top model Adriana Lima également choisie par Victoria’s Secret faisait d’autres révélations. La jeune femme confiait ne pas manger de repas solides dans les 72 heures avant le défilé annuel. Elle avait l’interdiction d’ingérer quoi que ce soit dans les 12 heures qui précédaient le show. Même l’eau lui était interdite.

De son côté, Bridget Malcolm fait d’autres confidences encore plus terribles. L’Australienne, alors mineure au début de sa carrière, révèle que son agent lui disait de prendre de la cocaïne pour perdre du poids. « Mes différentes agences me mettaient toujours plus de pression pour maigrir », insiste-t-elle. Ces agences de mannequinat lui conseillaient de « coucher le plus possible pour perdre du poids ».

le top model
Le top model souhaite désormais protéger les plus jeunes des dérives de l’industrie du mannequinat. Crédit : Instagram @bridgetmalcolm.

Une prise de parole pour protéger les plus jeunes

Si elle parle aujourd’hui, c’est pour protéger les plus jeunes qui débutent dans le mannequinat. Bridget Malcolm, qui va aujourd’hui beaucoup mieux, estime faire partie des « mannequins chanceuses ». « J’ai pu faire une carrière de plusieurs années dans la mode », souligne-t-elle. Pour le top model, Victoria’s Secret demeure avant tout « une machine où nous étions toutes broyées et recrachées », qu’importe les efforts de la marque pour renouveler son image.

Signaler une erreur