Témoignages

Le Mans : Un squatteur refuse de quitter une maison d’un couple de retraités et les nargue « Rendez-vous au tribunal abrutis ! »


Depuis la fin du mois d'août, la maison des parents de Simon est squattée illégalement. Le jeune homme originaire du Mans a décidé de réagir en racontant l'histoire aux médias.

À lire aussi : Oualid s’évade d'une prison belge et nargue les autorités en envoyant une carte postale depuis la Thaïlande

Une nouvelle affaire de maison fréquentée par des squatteurs vient d’être relayée dans les médias. Cette fois, les individus sont allés jusqu’à changer les serrures du domicile des propriétaires originaux.

Les parents de Simon habite dans la Sarthe au Mans dans bâtisse achetée il y a plus de quinze ans. Leur maison devait faire l’objet de travaux, inachevés à ce jour. Depuis la fin de l’été, les parents du jeune manceau ont eu la curieuse surprise d’avoir un intrus dans leur habitation.

La maison des parents de Simon squattée depuis fin août

Le père de Simon est contacté à la fin du mois d’août par les services de la mairie : des barrières sont installées devant leur maison pour sécuriser les lieux.

Autre information communiquée : il pourrait bien avoir des squatteurs à l’intérieur de la bâtisse. Pour constater les faits, Simon se rend sur les lieux et découvre incrédule, des rideaux rouges accrochés à l’étage ainsi qu’un bac de géranium placé devant une des fenêtres.

Le fils confronte les squatteurs

Le fils des propriétaires est alors partagé entre colère et frustration. Il décide de prendre contact avec le commissariat du coin. Pour l’instant, les policiers restent impuissants car les parents de Simon doivent engager une procédure judiciaire pour retrouver leur propriété. Face au choc de cette information, le jeune homme se rend devant les lieux pour mettre un visage sur le fameux squatteur.

À son arrivée, il découvre trois serrures changées par les soins de l’individu en question. Accompagnés par plusieurs médias qui se sont pris de l’affaire, il rend plusieurs visites à l’intrus qui squatte la maison de ses parents. Une discussion s’engage même entre les deux parties. Simon confie aux journalistes de CNEWS la nature de leur conversation :

« Quand je lui ai dit que je voulais qu’il soit parti à la trêve hivernale soit dans 7 semaines, il m’a répondu ‘Rendez-vous au tribunal, abruti !’

source : CNEWS

Une maison inachevée encore en travaux

Face à cette situation déconcertante, Simon ne cache plus sa révolte accompagnée par « un sentiment d’impuissance et de frustration ». D’autant que la maison de ses parents n’est pas la demeure la plus fonctionnelle en ce moment car encore en travaux. « Il n’y ni douche, ni chauffage, ni eau chaude, ni cuisine  » déclare-t-il sur CNEWS. Simon a tout de même appris que le squatteur s’est permis d’installer sa propre douche de fortune dans la véranda.

source : Dailymotion @CNEWS

Une mesure anti-squat votée par les députés

Face à la multiplication de ces maisons squattées illégalement, les députés adoptent à l’unanimité une mesure qui simplifie l’expulsion de squatteurs. Votée le 16 septembre dernier, cet amendement permet au propriétaire de saisir le préfet. La préfecture aura ensuite 48h pour répondre au plaignant avant de mettre en demeure le ou les squatteurs pour quitter les lieux.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur