Société

Un couvre-feu dès 16 heures annoncé ce soir ? « La situation est fragile »

Jean Castex
Jean Castex va-t-il annoncer un couvre-feu dès 16 heures ? Crédits : France 2.
3 Partages

Ce mercredi 17 février, un nouveau Conseil de défense aura lieu. Face aux chiffres préoccupants de l'épidémie, le gouvernement va-t-il opter pour un couvre-feu renforcé ? Quelles autres mesures sont susceptibles d'être annoncées ?

à découvrir

Un énième Conseil de défense sanitaire se tient ce mercredi. Que faut-il attendre de cette nouvelle réunion au sommet ? Le choix de ne pas confiner les Français et de miser sur le couvre-feu semble perdurer. Cependant, face au niveau élevé de cas positifs, l’exécutif va-t-il revoir sa copie ?

Les chercheurs de l’Inserm recommandent un renforcement des mesures sanitaires

Christophe Castaner était invité sur France 2 , ce mercredi. Le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale estime qu’il « ne faut pas prendre de mesures exceptionnelles », car les hôpitaux ne sont pas surchargés. Toutefois, « il nous faut rester vigilants », précise-t-il. En effet, « personne ne peut prédire ni le pire, ni le meilleur ». Et le pire, de nombreux experts le craignent.

Plusieurs scientifiques se montrent extrêmement pessimistes quant à la progression du virus. Des chercheurs de l’Inserm constatent notamment que la souche actuelle du virus décroît au profit du variant britannique, très contagieux. Le variant anglais pourrait bien devenir dominant, dès la fin du mois de février, préviennent-ils. Etant donné sa force de contagion, tous craignent une saturation des hôpitaux.

Ces chercheurs, ainsi que d’autres spécialistes, recommandent « un renforcement des mesures de distanciation sociale ». Le gouvernement va-t-il écouter leurs recommandations ? Ce mercredi à l’issu d’un Conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement estime que « la situation est si fragile qu’un rien peut la faire changer ». Gabriel Attal assure que des mesures « proportionnées à la situation » seront prises.

Un renforcement des mesures sanitaires après les vacances de février ?

Pour Christophe Castaner, il faut « apprendre à vivre avec le virus ». Le gouvernement ne souhaite donc pas bouleverser ses plans et mise avant tout sur le vaccin pour freiner les contaminations. Or, le rythme de la vaccination peine à rattraper la demande. Selon la Direction Générale de la Santé, seuls 4,4 % des Français majeurs sont vaccinés à ce jour.

Si la vaccination ne permet pas d’abaisser les contaminations, notamment dues au variant anglais, que se passera-t-il ? Pour le directeur médical de crise de l’AP-HP, le pire est à venir. Bruno Riou lance un appel urgent au gouvernement dans Le Monde : « confinons vite et fort ». Un appel rejoint par Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses hôpital de Tenon à Paris.

Des demandes restées pour l’instant vaines. Même si il y a une rumeur qui annonce un couvre-feu à 16 heures, le gouvernement ne devrait pas annoncer de nouvelles mesures selon Midi Libre. Le mot d’ordre serait de « laisser un peu d’air » aux Français et un renforcement du couvre-feu ne serait donc pas envisagé. Une levée de cette mesure sanitaire ne serait pas non plus à l’étude, de même qu’une éventuelle réouverture des restaurants et salles de spectacle. Le statu quo paraît de mise, jusqu’à quand ? L’exécutif souhaiterait permettre aux Français de profiter des vacances.

Signaler une erreur