Société

Un confinement de plus de 4 semaines ? Gabriel Attal répond

Gabriel Attal
Dimanche 4 avril sur LCI, Gabriel Attal était interrogé sur la durée de ce 3e confinement. Crédits : capture d'écran LCI.
1 Partage

Le 31 mars au soir, Emmanuel Macron a annoncé aux Français un 3e confinement national. D'une durée initiale de 4 semaines, ce confinement pourrait-il être prolongé ? Le porte-parole du gouvernement a répondu à cette question ce dimanche 4 avril sur LCI.

Le chef de l’Etat souhaitait retarder au maximum la fermeture des établissements scolaires. Face aux chiffres alarmants de l’épidémie en France, le gouvernement s’est finalement résolu à fermer les écoles, collèges et lycées, mais également les crèches et de nombreux commerces. Un 3e confinement qui a débuté ce samedi 3 avril, pour une durée de « quatre semaines, jusqu’au 3 avril », a fait savoir le Premier ministre Jean Castex face aux députés.

Gabriel Attal confirme la durée de confinement initiale, mais se montre prudent

Bien qu’aucune certitude n’existe quant à la durée exacte de ces mesures restrictives, c’est la première fois qu’un nombre de semaines précis semble d’ores et déjà fixé. Annoncé par le chef de l’Etat comme actif « pour quinze jours au moins », le premier confinement avait finalement été prolongé deux fois de suite.

Quant au second confinement imposé par Emmanuel Macron le 28 octobre 2020, celui-ci devait durer « a minima jusqu’au 1er décembre ». Le 24 novembre, le président de la République avait finalement annoncé un déconfinement progressif en trois étapes. En ce qui concerne ce 3e confinement, sa durée sera-t-elle bien de 4 semaines comme l’a fait savoir le gouvernement ?

« Oui », répond ce dimanche 4 avril le porte-parole de l’exécutif. Invité sur LCI, Gabriel Attal a ainsi confirmé qu’il n’était pas « pas prévu » que ces nouvelles mesures restrictives « aillent au-delà des quatre semaines », rapporte France Info. Pour autant, a-t-il tenu à préciser, « il ne faut jamais rien exclure par principe ».

Emmanuel Macron promet « des assouplissements pour cet été »

Une déclaration qui laisse donc supposer que le gouvernement se réserve le droit de prolonger ce 3e confinement si les chiffres de l’épidémie demeuraient trop préoccupants. D’ici la fin du mois d’avril, Emmanuel Macron devrait à nouveau prendre la parole, a également fait savoir Gabriel Attal. Les Français sauront alors si leurs efforts ont payé.

De son côté, le chef de l’Etat en visioconférence ce mardi avec une classe de 3e a promis des « assouplissements pour cet été ». Le président a également renouvelé sa volonté de réouvrir progressivement les commerces dès la mi-mai, rapporte 20 Minutes.

Un confinement de 4 semaines sera-t-il suffisant ? Les doutes des épidémiologistes

Une question de pose toutefois : quatre semaines de confinement sont-elles suffisantes pour freiner le virus en forte circulation dans l’Hexagone ? Des scientifiques ont d’ores et déjà émis des doutes, à l’instar de Rémi Salomon, président de la Commission médicale d’établissement de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Interrogé par 20 Minutes, il craint que les mesures ne soient pas suffisantes pour abaisser la pression dans les hôpitaux. « D’autant que les patients restent en réa quinze jours en moyenne », souligne-t-il.

Un avis que partage également l’infectiologue Karine Lacombe, invitée sur LCI. La professeure, qui dit espérer que 4 semaines soient suffisantes, partage ses doutes. « Ça semble un peu court pour avoir un freinage assez important de l’épidémie », prévient-elle.

Pour sa part, le gouvernement paraît confiant. Interrogé sur France Inter jeudi dernier, Olivier Véran a assuré que la 3e vague devrait atteindre son point culminant fin avril. Une levée des mesures restrictives pourrait donc être envisagée au mois de mai, comme annoncé par l’exécutif.

Signaler une erreur


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer