Société

« Tout est devenu hors de contrôle » : Les images de la réouverture des pubs en Angleterre font craindre le pire


Ce week-end, les pubs ont réouvert au Royaume-Uni. De quoi provoquer le rassemblement de milliers de personnes ivres ne respectant pas les mesures sanitaires. Une situation alarmante qui fait craindre le pire aux épidémiologistes.

Ce samedi 04 juillet, la réouverture des pubs était attendue par des milliers d’Anglais.

Après plus d’une centaine de jours de fermeture, les bars du Royaume-Uni ont ouvert à nouveau leurs portes. De quoi déclencher des raz-de-marée humains, au risque de contribuer à propager le Covid-19.

Les mesures de distanciation sociale étaient impossibles à respecter.

À lire aussi : oeufs au jaune noir : le pire est à craindre en Chine

Les pubs ouvrent à nouveau au Royaume-Uni : une situation incontrôlable qui fait craindre une seconde vague

Ce week-end du 4 et 5 juillet était fortement attendu par les Anglais. Après 104 jours de fermeture dus au Covid-19, les bars d’Angleterre ont pu ouvrir leurs portes.

De récents sondages estimaient que près de 35 % des adultes comptaient se rendre dans un pub après sa réouverture. Beaucoup de Britanniques déclaraient vouloir s’y rendre dès l’ouverture, ce qu’ils ont fait.

Tandis que les experts du centre de réflexion CEBR prévoyaient 6,5 millions de visites dans les pubs ce week-end, la réalité leur a donné raison.

La police britannique, qui s’attendait à devoir contenir une affluence aussi importante que celle du jour de l’An, a dû faire face à des hordes de clients ivres.

La majorité de ces clients ne respectaient pas les mesures de distanciation sociale.

Les Anglais retrouvent les pubs sans masques ni distanciation sociale : le ministre de la Santé s’en félicite

Dans les rues animées du quartier de Soho, à Londres, la réouverture des pubs a donné lieu à des scènes alarmantes. Les Anglais se sont pressés dans les différents bars de capitale anglaise.

Des hordes de clients ont envahi les pubs et beaucoup, qui ne pouvaient plus rentrer, se sont rassemblés à l’extérieur. La situation est rapidement devenue hors de contrôle pour les forces de l’ordre.

Dès le début de l’après-midi, la foule a pris possession des lieux, comme le montrent de nombreuses photos partagées sur les réseaux sociaux.

Tout le week-end, de nombreux clichés montrant des Anglais alcoolisés et ne respectant pas les gestes barrière ont circulé sur la Toile. « Soho se transforme en une fête de rue géante, où les buveurs ignorent les règles de distanciation sociale », titre notamment le Sunday Mirror. Les photos prises par l’Agence France Presse (AFP) montrent également ce même type de scènes.

Pourtant, le ministre de la Santé Matt Hancock s’est dit « globalement satisfait » de la manière dont s’est déroulé ce « Super Saturday » en Angleterre. « D’après ce que j’ai vu, et même s’il y a des images qui montrent le contraire, les gens ont très largement agi de manière responsable », a-t-il déclaré sur Sky News ce dimanche.

Des propos qui contrastent fortement avec ceux de John Apter, président de la Fédération policière. Sur Twitter, celui-ci a rapporté avoir passé la soirée à gérer des « hommes nus, de joyeux ivrognes, des ivrognes en colère, des batailles et encore plus d’ivrognes en colère ».

Signaler une erreur