Société

Réouverture des commerces non essentiels : une première date envisagée

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron devrait réunir un Conseil de défense ce jeudi 12 novembre 2020. Crédits : capture d'écran BFMTV.
1 Partage

Le gouvernement envisagerait la réouverture prochaine de certains commerces. Les coiffeurs comme les magasins de jouets ne seraient toutefois pas concernés.

à découvrir

Ce jeudi 12 novembre 2020, un Conseil de défense devrait avoir lieu. L’exécutif souhaiterait donner « un tour de vis supplémentaire » au confinement, d’après l’entourage de Jean Castex.

Le gouvernement devrait notamment se pencher sur la réouverture des commerces non essentiels.

Les commerces fermés vont-ils pouvoir rouvrir avant décembre ?

Lors de son allocution du 28 octobre dernier, Emmanuel Macron expliquait qu’un bilan serait réalisé tous les 15 jours. Les résultats doivent permettre d’ajuster le confinement, en fonction du nombre de contaminations.

Les commerçants contraints de baisser le rideau attendent donc avec impatience ce bilan de mi-confinement. L’exécutif va-t-il leur permettre de rouvrir avant le 1er décembre ? Vont-ils au contraire devoir patienter encore plusieurs semaines ? Sauf revirement exceptionnel, les commerces non essentiels ne devraient pas pouvoir rouvrir avant début décembre.

« Ce ne sera pas cette semaine. Quand on voit que les hôpitaux sont saturés, ça n’aurait aucun sens »,

rapporte un haut-fonctionnaire dans les colonnes du Parisien.

Dans ce même journal, le président de l’Union des entreprises de proximité parie sur une réouverture le 1er décembre 2020. « Cela permettrait de juguler les tensions car, sur le terrain, les équipes sont très remontées. Et cela sauverait encore Noël », estime Laurent Munerot.

Une réouverture sous certaines conditions seulement

Toujours à en croire Le Parisien, la réouverture des commerces non essentiels se ferait selon certains critères. Plusieurs mesures sanitaires pourraient être adoptées, comme l’obligation de prendre rendez-vous pour fréquenter un magasin. Une condition qui permettrait d’éviter les attroupements de clients.

D’après l’entourage du Premier ministre Jean Castex, certains commerces ne seraient pas autorisés à rouvrir début décembre. Les coiffeurs, ainsi que les magasins de jouets et de vêtements seraient ainsi exclus de cette réouverture, apprend-on dans Le Parisien.

Le gouvernement pourrait également décidé d’augmenter le fonds de solidarité pour soutenir les petits commerces. Actuellement, ce fonds s’élève à 10 000 euros maximum par commerçant. Reste à savoir ce que l’exécutif dévoilera ce jeudi 12 novembre 2020. Pour l’heure, les commerçants sont nombreux à espérer une réouverture avant Noël.


Signaler une erreur