Société

Rentrée 2020 : les aides financières auxquelles vous avez droit

Dès le mois de septembre, de nombreuses aides financières sont versées aux Français. Des aides sociales mensuelles ou ponctuelles, qui permettent de faire face aux pertes liées à la crise sanitaire.

Les aides sociales en 2020 et 2021.
L'État distribue plusieurs aides sociales en 2020 et 2021, y avez-vous le droit ?
32 Partages

Le mois de septembre et la rentrée scolaire vont malheureusement de pair avec les soucis financiers. Pour beaucoup de Français, la crise sanitaire et économique a entraîné une perte de revenus.

Pour aider ces foyers en difficulté, l’Etat propose des aides financières mensuelles ou ponctuelles, versées en 2020. Voici lesquelles.

Les aides sociales pour les élèves

A l’école élémentaire

Dans certaines régions, il est possible de faire la demande d’une bourse de fréquentation scolaire pour l’école élémentaire. Une aide sociale qui s’adresse aux parents devant scolariser leur enfant dans une commune voisine car leur propre commune n’en possède pas.

L’enfant doit au minimum être scolarisé dans un établissement situé à plus de 3 km du foyer et être demi-pensionnaire ou pensionnaire.

La demande de bourse doit être effectuée à la rentrée scolaire, en s’adressant au chef d’établissement qui remettra à la famille un dossier à compléter.

Au collège

Pour les élèves au collège, une bourse d’études existe également. Cette aide sociale se décline en trois échelons selon les ressources du foyer et du nombre de collégiens à charge.

Le montant annuel de cette bourse est de 105 euros, 294 euros ou bien 459 euros pour l’échelon le plus haut. Un montant versé en trois fois, chaque trimestre.

Les élèves boursiers au collège peuvent aussi faire la demande d’une prime à l’internat. Une aide sociale également déclinée en trois échelons selon les revenus du foyer. Elle est versée en trois fois, en même temps que la bourse. Pas besoin de remplir de dossier pour l’obtenir, elle est directement versée aux familles.

Enfin, certains collèges sont dotés d’un fonds social collégien. Ce fonds permet d’aider les familles ne pouvant le faire à assumer les dépenses liées à la scolarité de leurs enfants.

Au lycée

Les lycéens peuvent aussi percevoir une bourse, accordée en fonction des ressources du foyer. Une aide sociale versée généralement à la fin des mois de décembre, mars et juin.

Pour l’année 2020-2021, cette aide peut atteindre 933 euros à l’année. La demande peut se faire en ligne ou au format papier, à remettre au secrétariat du lycée dans lequel l’élève est scolarisé.

Une bourse au mérite est également distribuée aux élèves ayant obtenu la mention « bien » ou « très bien » au brevet.

Autre fonds destiné aux lycéens selon leur formation : la prime d’équipement. Elle est versée en une seule fois aux élèves boursiers de première année suivant certaines formations professionnelles.

Les aides financières pour les étudiants

En cette rentrée 2020, le gel de tous les frais d’inscription à l’université a été décrété par le gouvernement. Ces frais s’élèvent donc à 170 euros pour une entrée en licence, 243 euros pour le master et 380 euros un doctorat.

Les étudiants peuvent prétendre à une bourse, selon leurs revenus. Cette année, la bourse sera revalorisée à hauteur de 1,2 %. Les demandes de bourse universitaire se font en ligne.

Les étudiants boursiers peuvent profiter d’un tarif réduit dans les restaurants universitaires : 1 euro contre 3,30 euros l’année dernière.

Les aides sociales pour le logement

L’Etat propose désormais une aide pour les salariés ou personnes en recherche d’emploi ne parvenant pas à payer son loyer ou crédit immobilier.

Les salariés ne doivent pas gagner plus d’un SMIC et demi et justifier d’une baisse de revenus d’au minimum 15 %. Cette perte de revenus doit être causée par la crise sanitaire.

Le montant de cette aide est de 150 euros par mois, pour deux mois maximum. Une seule aide par foyer est accordée. La demande doit être faite sur le site d’Action Logement, dans les trois mois suivant la première baisse de revenus.

L’Aide personnalisée au logement (APL) peut aussi être obtenue en fonction des ressources du foyer.

Les aides financières pour les salariés, les chefs d’entreprise et les travailleurs indépendants

Bonne nouvelle : le fonds de solidarité mis en place au début de la crise sanitaire est maintenu jusqu’au 31 décembre 2020. Les travailleurs indépendants, les micro-entrepreneurs, les professions libérales et les TPE (très petites entreprises) peuvent en bénéficier.

Il faut pour cela avoir subi une baisse de chiffre d’affaires de plus de 50 % ou avoir fait l’objet d’une fermeture administrative.

La demande de cette aide sociale pouvant atteindre 1 500 euros doit être faite sur le site des impôts.

Les entreprises concernées peuvent également percevoir, selon leur taille et santé financière, une aide versée par les Régions. Une prestation sociale dont le montant s’étale de 2 000 à 5 000 euros. La liste des entreprises concernées est consultable en cliquant ici.

Les employeurs recrutant en apprentissage peuvent aussi bénéficier d’une aide exceptionnelle. Cette prestation s’applique aux contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Elle est versée aux entreprises de moins de 250 salariés.

Les sociétés de plus de 250 employés peuvent la percevoir, à condition « qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies par décret », précise le ministère du Travail.

De manière plus large, chaque travailleur indépendant ou salarié peut demander une prime d’activité à la Caf . Cette prime, versée chaque mois, vient compléter les revenus professionnels du bénéficiaire.

Enfin, les demandeurs d’emploi ou personnes sans activité professionnelle peuvent bénéficier du revenu de solidarité active (RSA). Une prestation sociale versée par la Caf en cas de faibles revenus.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web