Société

ARS 2020: l’Allocation de rentrée scolaire ne pourrait finalement plus être versée sur votre compte bancaire

La fin du versement de l'ARS directement sur les comptes bancaires ?
40 députés LR proposent plusieurs pistes concernant le versement de l'ARS. Source : Pikist.
96 Partages

Plusieurs parlementaires veulent revoir le mode de versement de l'allocation de rentrée scolaire (ARS). Ces élus souhaitent notamment la fin du versement direct de cette aide sur les comptes bancaires.

à découvrir

Alors que près de 3 millions de familles perçoivent l’allocation de rentrée scolaire (ARS), Pierre-Henri Dumont et d’autres élus souhaitent faire évoluer son mode de versement.

Le député du Pas-de-Calais aimerait mettre fin au versement direct de cette aide sur les comptes bancaires des bénéficiaires. Le parlementaire propose plusieurs alternatives au virement bancaire.

La fin du versement direct sur les comptes bancaires ?

Cette année, l’allocation de rentrée scolaire a été revalorisée de 100 euros. Une mesure adoptée par le gouvernement pour palier aux conséquences économiques de la crise sanitaire.

Cette aide sociale, qui avait déjà été revalorisée l’année dernière, s’élève désormais à 469 euros pour un élève de 6 à 10 ans. Pour un adolescent de 15 à 18 ans, l’ARS atteint 503 euros.

L’allocation de rentrée scolaire, versée directement sur le compte bancaire des bénéficiaires, est soumise à de nombreuses critiques. Les opposants à cette mesure sociale dénoncent notamment l’utilisation qui en serait faite.

Pour Pierre-Henri Dumont, député du Pas-de-Calais, il n’existe aucune preuve que cet argent soit utilisé à bon escient. L’allocation de rentrée scolaire « versée directement sur le compte des bénéficiaires, n’offre aucune garantie d’utilisation pour le seul bien-être des enfants scolarisés », affirme l’élu.

Le parlementaire et 40 autres députés des Républicains proposent donc que cette allocation soit repensée pour plus d’efficacité.

50 % de l’ARS reversée finalement aux communes ?

Pierre-Henri Dumont, qui souhaite ainsi revoir le mode de versement de l’ARS, a listé plusieurs solutions. La première consiste à « redéployer 50 % des fonds de l’ARS vers les communes pour qu’elles constituent des trousseaux de fournitures scolaires ». Une mesure qui permettrait de faire « faire des économies à la collectivité » en achetant du matériel d’école en grande quantité.

Le député LR voudrait également « transformer les 50 % de l’ARS non déployés en un système de bons d’achat donnés aux familles ».

Pierre-Henri Dumont propose ainsi que le reste de l’ARS soit versée aux familles bénéficiaires sous forme de chèques cadeaux. Des bons qui seraient valables « uniquement pour des achats directement liés à la scolarité de l’enfant », comme les fournitures scolaires et les vêtements.

Enfin, le parlementaire propose que soit exigé un certificat de scolarité pour chaque enfant de 16 à 18 ans. Jusqu’à présent, seule une déclaration sur l’honneur permet de percevoir l’ARS.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web