Société

IKEA forcé de rappeler aux clients de ne pas se masturber dans les magasins après un incident


IKEA a publié un communiqué pour rappeler les clients à l’ordre. En effet, une femme a tourné une vidéo obscène dans l’un de ses magasins en Chine.

On parle de :

À lire aussi : Un homme se plaint auprès d'IKEA car un de ses testicules est resté coincé dans un tabouret

Ce week-end, il y a eu du mouvement sur le réseau social chinois Weibo. À l’origine du buzz, la fuite d’enregistrements vidéo d’un magasin IKEA. On y voit une femme en train de se masturber.

Et tout porte à croire que les actes étaient planifiés. Car la jeune femme, habillée d’une chemise blanche déboutonnée, se donnait du plaisir dans les allées et sur les meubles, en fixant une caméra de surveillance. Des scènes dignes d’une production pornographique !

Aussitôt qu’elle est apparue en ligne, la sex-tape amateure est devenue virale, contraignant le géant du meuble à réagir. Dans un communiqué publié ce samedi 9 mai, IKEA déclare : « Nous nous opposons résolument à ce type de comportement et le condamnons. Nous l’avons immédiatement signalé à la police dans la ville du magasin ». Néanmoins, le géant du mobilier n’a révélé ni l’identité de la suspecte ni l’adresse du magasin concerné. Les enregistrements obscènes ont quant à eux disparu de la toile.

Il faut savoir qu’en Chine, s’adonner à la pornographie en public est passible de 10 jours de détention administrative. Et les sanctions sont plus graves pour celles qui diffusent ces contenus impudiques sur internet. Si elles se font surprendre elle encourent jusqu’à 15 jours de réclusion et 3 000 yuans d’amende (environ 390 €).

Rappel à l’ordre général

Par ailleurs, IKEA a profité de cette prise de parole pour rappeler aux clients de « parcourir les magasins de manière ordonnée et civilisée ». Ce faisant, la marque suédoise a annoncé des « mesures de sécurité et de propreté publiques encore plus prudentes ». Cela, afin d’empêcher tout agissement inapproprié à l’avenir. Les 9 millions d’internautes qui ont vu le communiqué sont donc prévenus !

Et à propos de comportement inapproprié, les internautes qui ont visionné la vidéo se sont interrogés sur la date d’enregistrement. Car sur les 16 minutes d’images, personne ne porte de masque facial. Or, il est obligatoire depuis la sortie de confinement en Chine. Ce qui suggère que la sex-tape a été tournée bien avant la pandémie du COVID-19 !

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur