Société

France : A quoi ressemblerait un 3e confinement « très strict » ?

Olivier Véran
Olivier Véran devra-t-il annoncer des mesures drastiques aux Français ? Crédits : BFMTV.

Parmi les 3 pistes de reconfinement envisagées par l'exécutif : celle d'un 3e confinement particulièrement strict. Au vu des chiffres de l'épidémie, notamment depuis l'arrivée du variant britannique, il se pourrait bien qu'une telle mesure soit prise. A quoi ressemblerait-elle ?

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal le confirme ce mercredi 27 janvier, le gouvernement envisage bien un 3e confinement. Si ce dernier n’est plus qu’une question de jours, une question se pose encore : quelle forme lui donner ?

Un 3e confinement serré annoncé dans les prochains jours ?

Plusieurs scénarios sont étudiés par l’exécutif. Des pistes qui oscillent entre un maintien du couvre-feu avec confinement en week-end, au reconfinement le plus strict. BFMTV rapporte que la décision devrait être prise dans les prochains jours, après des concertations menées par le Premier ministre. L’exécutif attend surtout des données épidémiologiques qui devraient lui être fournies en fin de semaine. Gabriel Attal prévient toutefois : « le maintien du cadre actuel » est « peu probable ».

Si les dernières données sur l’épidémie sont alarmantes, notamment en raison des variants, il se pourrait bien qu’Emmanuel Macron opte pour un reconfinement « serré ». Les Français seraient alors face à des mesures drastiques, à l’image de celles adoptées lors du premier confinement du printemps 2020.

Les écoles vont-elles à nouveau fermer dans le cadre d’un reconfinement ?

Les bars, les restaurants et autres lieux recevant du public demeureraient fermés. Les établissements scolaires devraient également se résoudre à fermer, une décision redoutée par le ministre de l’Education. Les Français pourraient -ils continuer à se rendre au travail ? Non. Si un reconfinement strict était décrété, le télétravail serait alors imposé dès lors qu’il est possible. Tout comme en mars dernier, les commerces non essentiels n’auraient d’autre choix que de fermer boutique.

Les impacts d’un 3e confinement strict sur la vie des Français seraient sensiblement les mêmes qu’au printemps dernier. En journée, des attestations devraient à nouveau être fournies et les déplacements seraient limités à un périmètre précis. Seuls les achats de première nécessité ou les déplacements pour raison impérieuse seraient autorisés (médecin, visite à une personne isolée, courses alimentaires, etc).

Quant aux parcs et jardins, demeureront-ils ouverts ? Qu’en sera-t-il pour les marchés ou encore les lieux de culte et les universités ? Le chef de l’Etat et ses ministres devront trancher sur ses questions, en les étudiant au cas par cas. Emmanuel Macron devra surtout évaluer l’impact de ces mesures sur les Français, afin qu’elles soient majoritairement acceptées.

Signaler une erreur