Société

Coronavirus à Marseille : des restaurateurs refusent de fermer leurs établissements, bravant l’interdiction

Un restaurant
Certains restaurants à Marseille n'acceptent pas de devoir fermer leurs portes. Source : Depositphotos.

Malgré l'interdiction d'ouvrir leurs portes, plusieurs restaurateurs marseillais ont accueilli des clients. Des consommateurs qui souhaitent ainsi soutenir le secteur de la restauration, déjà fortement impacté par la crise sanitaire du coronavirus.

à découvrir

L’arrêt préfectoral publié ce samedi oblige les restaurateurs de Marseille à mettre à fermer à nouveau leurs portes. Face à cette mesure que beaucoup jugent trop restrictive, voire punitive, certains professionnels bravent l’interdit.

Ils continuent d’accueillir des consommateurs, lesquels veulent être présents pour les soutenir.

Les restaurateurs marseillais furieux de devoir à nouveau fermer

Malgré les nombreuses propositions des élus locaux, tous partis confondus, Christophe Mirmand n’a pas cédé. Après avoir accepté d’assouplir certains points, le nouveau préfet de région PACA et des Bouches-du-Rhône a publié l’arrêt préfectoral.

Une véritable déception pour les restaurateurs de la cité phocéenne et d’Aix-en-Provence, fortement impactés par cette mesure. « On est censé fermer pour 15 jours et seulement à Aix et Marseille, ce qui est bien pour les confrères, on est content pour eux », explique Laurent Ceccarini, le patron de plusieurs restaurants à Marseille.

En effet, dans les communes de plus de 10 000 habitants dont le taux d’incidence est supérieur à 100 pour 100 000 habitants, les restaurants et bars peuvent rester ouverts, mais jusqu’à 22 h.

La mesure est donc injuste selon Laurent Ceccarini, qui souligne auprès de France 3 Régions qu’elle « punit » les « deux grandes villes » que sont Aix-en-Provence et Marseille.

« Les habitants des autres communes voisines dont les restaurants et bars vont rester ouverts, vont venir se faire soigner dans les hôpitaux Marseillais, les chiffres d’hospitalisations resteront élevés donc ce n’est pas très cohérent »,

dénonce pour sa part le patron du restaurant Fuxia et de la Côte de Boeuf, à Marseille.

🛎 RESTAURATEURS EN COLERE ▪️T O U S A U R E S T O ▪️ Ce soir jusqu'à MINUIT ET DEMI et Demain midi & Soir !!@…

Publiée par La Côte de Boeuf sur Jeudi 24 septembre 2020

A Marseille, certains restaurants continuent d’accueillir les clients

Tandis qu’une grande majorité des restaurateurs de la cité phocéenne ont baissé leurs rideaux, certains sont plus récalcitrants. Alors qu’un recours a été déposé par Renaud Muselier, président LR de la région PACA, plusieurs restaurants sont déjà passés outre l’interdiction.

C’est notamment le cas de Véronique, à la tête d’un salon de thé à Marseille. « Je risque des amendes, une fermeture administrative, mais je pense qu’à un moment, si on veut défendre son bifteck et ses convictions, il faut prendre des risques », fait-elle savoir auprès de BFMTV.

La gérante n’est pas la seule à avoir pris position, puisque le journal La Provence signale plusieurs autres établissements ouverts, notamment autour du Vieux-Port de Marseille.

« Il faut qu’on reste tous ouverts. (…) Je suis restaurateur depuis 30 ans et à l’approche de la retraite, je vais partir en faillite ? C’est une aberration »,

estime le patron du Collin’s, Joseph Contcheyan.

Après le passage de la police, le restaurateur a tout de même dû fermer son établissement. Côté consommateurs, de nombreux clients continuent de répondre présents, par solidarité. « Aujourd’hui c’est vraiment un acte civique et un acte citoyen, il faut les aider. Regardez ici c’est magnifique, c’est merveilleux, les glaces sont bonnes, faut pas que ça ferme », souligne l’une des clientes du salon de thé de Véronique.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web