Société

Chômage en France : l’augmentation massive des demandeurs d’emploi fait craindre le pire à Pôle Emploi

Augmentation des chômeurs en septembre 2020, Pôle Emploi inquiet.
Plusieurs milliers de CDD sont prévus pour renforcer les équipes de Pôle Emploi. Source : Flickr @dpipet.

Une forte hausse des demandeurs d'emploi est attendue dans les prochains mois. Des recrutements sont envisagés pour renforcer les effectifs, mais les agents de Pôle Emploi sont inquiets. « Comment on va faire à partir de septembre ? », s'interrogent-ils.

Comment Pôle Emploi compte-t-il faire face à la hausse de chômeurs attendue ces prochains mois ? Bien qu’un plan de relance soit prévu par le gouvernement, les salariés de l’agence sont inquiets.

Et pour cause, fin juin, la France a déjà enregistré 800 000 chômeurs supplémentaires au deuxième trimestre de cette année.

Une situation inquiétante pour les agents de Pôle Emploi, qui espèrent recevoir le soutien nécessaire.

À lire aussi : Fraude sociale : Il perçoit plus de 18 000 euros de Pôle Emploi alors qu'il vit en Turquie

 « Entre 800 000 et 1 million de demandeurs d’emploi » attendus « à partir de septembre »

« Tout le monde s’accorde à dire qu’à partir de septembre et jusqu’au printemps prochain, on va avoir entre 800 000 et 1 million de demandeurs d’emploi », rapporte à France Info Guy Olharan, élu CGT.

« Ces gens vont forcément arriver dans les semaines qui viennent », souligne le syndicaliste, alors que le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en juillet sera annoncé ce mercredi 26 août, à midi.

Pôle Emploi prévoit d’ores et déjà une hausse significative du nombre d’inscriptions d’ici la fin de l’année 2020. Un plan de relance a été mis sur pied par le gouvernement pour tenter d’absorber cette augmentation massive de chômeurs. L’État compte ainsi embaucher entre 3 000 et 5 000 agents supplémentaires en CDD.

Plusieurs milliers de CDD prévus pour renforcer les effectifs de Pôle Emploi

Plusieurs milliers de contrats à durée déterminée sont ainsi prévus dans les agences Pôle Emploi, pour faire face à la hausse des inscriptions. Un renfort qui, selon Guy Olharan, ne représente que deux à trois personnes supplémentaires pour chacune des 886 agences en France.

« Sur Montreuil, on est une centaine de salariés, c’est l’une des plus grosses agences d’Île-de-France, fait savoir le syndicaliste. Mais d’ores et déjà, il y a une dizaine de postes qui sont à pourvoir. C’est-à-dire qu’aujourd’hui on doit travailler avec 10% d’effectif en moins. »

Comment on va faire à partir de septembre quand on va faire face à l’arrivée de près de 20% de demandeurs d’emplois en plus ? »

Pour Julie, salariée Pôle Emploi qui se confie à France Info, « des Pôles emploi qui sont déjà engorgés qui le seront encore plus. » La raison selon elle ? « L’arrivée de tous ces jeunes », « en plus des gens qui sont touchés par les licenciements à cause du Covid et la crise ».

Pour cette gestionnaire, l’arrivée de milliers de CDD supplémentaires ne sera pas d’une grande aide. « Il ne seront pas capable de recevoir les gens dans l’immédiat, souligne Julie. Quand on sait que le pic va arriver, c’est un peu inquiétant. On va mettre des gens qui ne sont pas formés pour aider des gens qui sont en difficulté. »

Signaler une erreur