Santé

Seulement 13% de la population mondiale ont déjà réservés la moitié des vaccins anti-Covid

Les pays riches ont réservé des vaccins contre le coronavirus.
L'OMS souhaiterait un accès équitable aux vaccins contre le Covid-19.

L'ONG Oxfam s'insurge : les pays riches ont déjà réservé la moitié des futures doses de vaccins contre le coronavirus, au détriment des nations les plus pauvres.

à découvrir

Alors que l’épidémie de coronavirus a déjà accentué les inégalités vis-à-vis des systèmes de santé, la course au vaccin achève de le faire.

Selon un rapport publié par l’ONG Oxfam, les pays riches ont déjà précommandé la moitié des futures doses de vaccin contre le Covid-19.

Les pays riches, qui ne représentent que 13 % de la population mondiale, achètent plus de 50 % des vaccins

Alors qu’un grand laboratoire a dû stopper le développement d’un vaccin contre le coronavirus, la course ne s’arrête pas pour autant. Ainsi, 51 % des futures doses ont déjà été achetées pour seulement 13 % de la population mondiale.

Les pays riches, en minorité dans le monde, ont déjà pris soin de réserver les fameuses doses vaccinales tant attendues. Un fait que dénonce l’ONG Oxfam. D’après l’organisation, plusieurs contrats ont déjà été signés auprès de cinq fabricants en phase 3 d’essais cliniques.

5,3 millions de doses sont réservées, dont 51 % ont d’ores et déjà été acquises par les pays riches, dont Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Union européenne, le Japon, l’Australie, Hong Kong, la Suisse et Israël. Un chiffre qui n’inclut pas les vaccins qui ne sont pas encore en phase 3 de développement.

Le reste des vaccins est promis à des pays en développement comme l’Inde, la Chine, le Bangladesh, le Brésil, le Mexique ou encore l’Indonésie, précise Oxfam.

Washington refuse de mutualiser l’accès aux vaccins contre le coronavirus

Aux USA, des doses de vaccins contre le coronavirus devraient être disponibles dès le mois d’octobre 2020. Les Etats-Unis ont déjà réservé un total de 800 millions de doses vaccinales auprès de six fabricants.

« L’accès vital aux vaccins ne doit pas dépendre d’où on habite ni de l’argent qu’on a »,

déplore Robert Silverman, de l’ONG Oxfam.
Vaccins contre le coronavirus pour les pays riches.
Les Etats-Unis veulent vacciner leur population en priorité.

Plusieurs experts en santé publique ont bien tenté de proposer une solution pour mieux répartir les vaccins à l’échelle mondiale. Mais toutes ces pistes de réflexion ont été balayées d’un revers de la main par les USA, qui souhaitent d’abord offrir un vaccin à leurs ressortissants.

Pour sa part, l’OMS aimerait permettre à chaque pays de vacciner au moins 20 % de sa population, en donnant la priorité aux nations les plus endeuillées par le Coronavirus. Un souhait que la course aux vaccins semble déjà compromettre.


Signaler une erreur