Santé

La rougeole est de retour en France probablement à cause des parents « anti-vaccins »

Un enfant qui a la rougeole
Les anti-vaccins sont nombreux en France. Crédits : image d'illustration.
2 Partages

Cette maladie ultra contagieuse est en pleine recrudescence en raison d'une baisse de la vaccination. Le virus avait pourtant presque été éradiqué. La France fait partie des dix pays responsables de l'augmentation de cas dans le monde.

à découvrir

Le pays de Louis Pasteur est paradoxalement devenu réticent à la vaccination. Une méfiance vis-à-vis des vaccins qui poussent de plus en plus de parents à refuser que leurs enfants soient vaccinés contre les principales maladies. Résultats : la rougeole fait son grand retour dans l’Hexagone.

La rougeole est une maladie grave et seule la vaccination permet de s’en prémunir

Face à cette progression inquiétante en France et dans le monde, l’agence des Nations unies tire la sonnette d’alarme : « C’est un appel au réveil. Nous disposons d’un vaccin sûr, efficace et peu coûteux contre une maladie très contagieuse. Un vaccin qui a sauvé près de 1 million de vies chaque année au cours des deux dernières décennies », souligne Henrietta Fore, directrice générale de l’Unicef.

En France, il faudrait atteindre 95 % d’immunité au sein de la population pour éradiquer la rougeole. Or, le taux est actuellement de 80 %. Les autorités recommandent pourtant la vaccination contre la rougeole depuis 1983. Un vaccin qui se fait en association avec celui contre la rubéole et les oreillons : le fameux ROR (rougeole-oreilles-rubéole).

Entre 2008 et 2016, 24 000 cas de rougeole ont été enregistrés dans l’Hexagone, rapporte l’Institut national de veille sanitaire. La rougeole provoque de fortes fièvres et des éruptions de boutons. Il s’agit d’une maladie grave, dont les complications les plus fréquentes sont d’ordre neurologique et pneumopathique. Une personne atteinte de rougeole peut en contaminer environ 20. Il n’existe aucun traitement contre cette maladie, seule la vaccination permet de s’en prémunir.

Un bébé avec la rougeole
Un nouveau-né atteint de rougeole. Crédits : image d’illustration.

Les anti-vaccins ont envahi les réseaux sociaux

Comment expliquer une telle méfiance vis-à-vis de ce vaccin ? Entre autres à cause des mouvements anti-vaccins, qui militent sur les réseaux sociaux. Ces militants assurent que le ROR peut rendre les enfants autistes. Une méfiance qui infuse au sein de la société.

En Europe en 2017 et 2018, la France est en tête du classement des pays atteints par la rougeole, avec 2 913 cas déclarés selon l’OMS. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, « l’hésitation à l’égard du vaccin » est une réelle menace pour la santé mondiale.

Une menace qui pèse tout particulièrement alors que le monde est confronté à une pandémie. Là encore, les Français s’avèrent réticents à la vaccination, puisque selon un récent sondage ils ne sont que 54 % à se déclarer prêts à se faire vacciner si un vaccin était proposé.


Signaler une erreur