Santé

Une Australienne a mal à la tête, les médecins trouvent des larves de vers solitaires dans son cerveau

Un médecin examinant un IRM.
L'Australienne a évité le pire... Source : Depositphotos.

La jeune femme de 25 ans souffrait d'importants maux de tête. Des médecins ont découvert la cause de ses migraines : un kyste rempli de larves de vers solitaires.

à découvrir

Le cas de cette Australienne est rapporté dans la revue spécialisée The American Journal of Tropical Medicine and Hygiene. La jeune femme, qui souffrait de maux de tête réguliers depuis son enfance, parvenait à les calmer avec des médicaments. Mais une migraine trop forte l’a poussée à consulter à nouveau.

Un kyste rempli de larves de ténia

Lorsque la jeune femme a consulté son médecin, elle souffrait alors d’un mal de tête très handicapant, accompagné d’importants troubles visuels. Une IRM lui est prescrite. Les spécialistes découvrent alors la cause de ses migraines récurrentes : une tumeur au cerveau.

Les chirurgiens pensent qu’il s’agit d’une tumeur bénigne et décident de la retirer. Mais une fois l’opération effectuée, ils se rendent compte qu’il s’agit en réalité d’un kyste rempli de larves de ténia. L’Australienne souffre de cysticercose cérébrale, ou neurocysticercose.

La découverte du nid de larves permet à l’Australienne d’éviter le pire

La cysticercose désigne le fait d’être colonisé par un ver solitaire, ce qui peut notamment arriver après avoir consommé de la viande crue ou mal cuite. Bien que très désagréable, la cysticercose demeure une pathologie bénigne, contrairement à la neurocysticercose.

En effet, la cysticercose cérébrale (ou neurocysticercose) entraîne à terme des crises d’épilepsie, d’importantes migraines, des méningites voire des démences. La cysticercose cérébrale survient lorsque le ver plat parvient à infecter le système nerveux central. Il s’agit d’une infection grave, qui évolue à mesure que les larves de Ténia envahissent les tissus.

La jeune Australienne a donc évité le pire, puisque les spécialistes sont parvenus à retirer le kyste rempli de larves avant qu’elles n’envahissent son système nerveux central.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web