Santé

Covid-19 et immunité collective : les anticorps peuvent disparaître quelques mois après l’infection


D'après une récente étude, l'immunité acquise par l'organisme après avoir lutté contre le Covid-19 peut disparaître en quelques mois seulement.

On parle de :

Selon une étude espagnole, menée à grande échelle, seulement 5% de la population est parvenue à développer des anticorps durables contre le Covid-19. Une protection qui ne serait que temporaire chez certaines personnes.

Les résultats de cette étude tendent à prouver que la possibilité d’une immunité collective contre le coronavirus est peu probable.

À lire aussi : 2 astuces de grand-mère simples et naturelles pour faire disparaître les taches de graisse

L’immunité contre le Covid-19 ne serait que temporaire

Alors que d’après la majorité des scientifiques, un vaccin contre le Covid-19 est peu probable en 2021, une récente étude suggère que l’immunité contre le virus ne serait que temporaire.

D’après les résultats obtenus par une équipe de chercheurs espagnols, seuls 5 % des patients ayant contracté le Covid-19 ont développé des anticorps. Chez 14 % d’entre eux, ces anticorps propres au coronavirus disparaissent après quelques semaines seulement.

L’étude espagnole en conclut donc qu’être positif aux anticorps du Covid-19 ne signifie pas en être immunisé à long terme.

Ainsi, d’après la directrice de l’Institut espagnol de santé Carlos III, qui a mené cette étude, l’immunité due aux anticorps du Covid-19 ne peut être que temporaire.

Un test positif au coronavirus.
D’après l’étude espagnole, l’immunité collective contre le Covid-19 ne peut donc pas être envisagée

Covid-19 : la théorie de l’immunité collective mise à mal par une récente étude

Toujours selon cette même étude, les anticorps chez les patients atteints de manière bénine par le Covid-19 peuvent disparaitre en quelques jours seulement.

D’après Ian Jones, professeur de virologie à l’Université de Reading, cela s’explique par le fait qu’une infection n’entraînant que des symptômes légers ne peut provoquer qu’une mémoire immunologique.

Selon la récente étude espagnole, les anticorps contre le Covid-19 n’ont d’ailleurs été détectés que chez 5 % des malades.

Ces personnes pourraient donc à nouveau contracter le virus, quelques semaines plus tard.

Ces recherches viennent mettre à mal la théorie chère à plusieurs chercheurs, selon laquelle l’immunité collective permettrait de lutter efficacement contre le Covid-19.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur