Santé

Coronavirus : la date de l’arrivée d’une seconde vague en France révélée par un chef de service

Une seconde vague de covid-19 d'après un modele mathématique
Des modèles mathématiques permettraient de dater l'arrivée d'un nouveau pic de Covid-19 en France.
96 Partages

Jean-François Timsit, chef du service de réanimation médicale et infectieuse à l’hôpital Bichat, estime l'arrivée probable d'une seconde vague dans le pays. L'infectiologue révèle la date de ce pic au micro d'Europe 1. Des prévisions qui ne sont pas du tout rassurantes.

à découvrir

Invité à l’antenne d’Europe 1 samedi 29 août 2020, le Dr Timsit a évoqué l’arrivée probable d’une seconde vague de coronavirus en France. Pour ce spécialiste, des « premiers modèles mathématiques en cours » permettent de dater ce pic avec précision.

Covid-19 : une seconde vague dès janvier 2021 ?

D’après la Direction Générale de la Santé, « la dynamique de progression de l’épidémie est exponentielle » en France. Un fait qu’approuve totalement Jean-François Timsit.

En effet, en une semaine seulement, le nombre de cas positifs au coronavirus dans l’Hexagone a augmenté de 58 %. Des taux de positivité des tests de Covid-19 qui repartent donc à la hausse en France.

D’après le professeur Timsit, ces chiffres ne sont pas bon signe puisqu’ils peuvent annoncer l’arrivée d’une seconde vague de coronavirus.

Au sujet de ce probable nouveau pic de coronavirus dans l’Hexagone, l’infectiologue fait savoir que des « premiers modèles mathématiques sont en cours ». Des modèles qui permettraient de dater assez précisément l’arrivée d’une seconde vague en France.

« On n’a pas tous les chiffres en France mais ils donnent un pic épidémique aux alentours du 1er janvier »,

souligne Jean-François Timsit.

Une augmentation de cas positifs chez les sujets âgés

Alors que ces dernières semaines, les spécialistes soulignaient l’avancée de l’épidémie de coronavirus chez les jeunes, les cas positifs chez les sujets âgés repartent à la hausse.

« L’augmentation des symptômes et l’augmentation du nombre de sujets âgés nous font avoir un peu peur par rapport à l’avenir. On peut tout à fait attendre ces montées exponentielles sur le service de santé »,

craint le professeur Timsit.

Actuellement, le nombre de patients hospitalisés demeure stable. Toutefois, le nombre de sujets en réanimation augmente significativement, pour la troisième journée consécutive. Une augmentation qui inquiète les infectiologues, bien qu’elle soit encore loin de celle atteinte lors du pic de l’épidémie, le 8 avril 2020.


Signaler une erreur