Police et Justice

Yvelines : la carte de voeux polémique d’un commissaire entraîne sa suspension

Un policier
La carte de voeux du commissaire de police a créé la polémique dans son commissariat. Crédits : image d'illustration.

La carte de voeux, qui présente un dessin mettant en scène un policier et un homme noir, a provoqué un tollé sur la Toile. Ce samedi 09 janvier, Gérald Darmanin a annoncé avoir suspendu le commissaire de police de la circonscription de Plaisir (Yvelines).

à découvrir

Le dessin « a choqué beaucoup de monde pour sa connotation raciste », a fait savoir l’entourage du ministre de l’Intérieur. « Dès que j’ai eu connaissance de cette ‘carte de vœux’, l’Inspection générale de la police nationale a été saisie et a déjà entendu ce commissaire [vendredi]. Je l’ai suspendu à titre conservatoire », a tweeté ce samedi Gérald Darmanin.

« Rapprochez-vous un peu, mon tazer recharge sur l’allume-cigare ! »

Cette carte de voeux a provoqué un véritable tollé sur les réseaux sociaux, mais également au sein du commissariat de Plaisir, rapporte une source syndicale à Europe 1. « C’est l’incompréhension. Ça jette le discrédit sur l’ensemble du commissariat », déplore cette même source auprès de l’AFP. De son côté, le commissaire à l’origine de cette carte de voeux n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes.

Ces derniers mois, les forces de l’ordre sont secouées par plusieurs accusations de racisme et de violences policières. L’évacuation controversée d’un camp de migrant, place de la République à Paris, ou encore le passage à tabac de Michel Zecler, producteur de musique noir, ont provoqué de fortes polémiques.

Un sapin de Noël décoré avec les photos des détenus

Aux USA, les fêtes de fin d’année ont également été le théâtre de controverses pour les forces de l’ordre. En Alabama, les policiers ont décoré leur sapin de Noël avec les photos des suspects récemment arrêtés. Fiers de leur décoration, les agents ont publié le résultat sur Facebook.

La publication du cliché a immédiatement entraîné de vives réactions, rapporte NBC News. « Nous avons décoré notre arbre avec des photos de suspects pour montrer combien de voyous ont été retirés des rues de Mobile cette année ! Nous n’y serions pas parvenus sans nos fidèles followers », faisaient savoir les forces de l’ordre dans leur post, finalement supprimé.

Signaler une erreur