Police et Justice

Vidéo : l’interpellation musclée d’un couple pour non-port du masque à Nice indigne les internautes


La vidéo, postée sur Twitter, montre un homme et une femme interpellés à Nice en raison de leurs masques. L'homme est plaqué au sol par quatre policiers, tandis que la femme est menottée.

Alors qu’en France de nombreuses villes ont rendu le port du masque obligatoire, une vidéo crée la polémique. Diffusée sur Twitter samedi 29 août dans la soirée, elle a déjà été visionnée plus de 400 000 fois.

Cette séquence, qui montre l’arrestation mouvementée de deux personnes, a déclenché un tollé sur le réseau social.

À lire aussi : Vidéo: il refuse de porter un masque, un policier l'interpelle violemment

Une altercation qui éclate à cause de masques

Sur la vidéo en question, il est possible de voir une femme debout en train d’être menottée par deux policiers. Quelques mètres plus loin, la vidéo montre un homme plaqué au sol par quatre agents. L’individu a le front ensanglanté et son masque autour de l’oreille.

« Vous avez mon identité, et vous me dites que je n’ai pas obtempéré ? C’est vraiment un scandale ! »,

s’écrie l’homme à terre.

Une interpellation visiblement musclée, qui indigne les internautes, dont l’ancien magistrat Albert Lévy. « Même pour une interpellation de braqueurs ou de proxénètes dangereux qu’il m’a été donné de diriger en France ces 10 dernières années, je n’ai jamais assisté à ce déploiement de violence ! », dénonce-t-il sur Twitter.

Une enquête ouverte pour éclaircir les circonstances de cette interpellation

Ces images, qui semblent avoir été filmées par le téléphone portable d’un passant, font l’objet d’une enquête, rapporte le journal Nice Matin. D’après la version officielle de la cellule communication de la direction départementale de la Sécurité publique (DDSP) des Alpes-Maritimes, l’interpellation aurait dégénéré en raison de l’attitude du couple.

Selon le DDSP des Alpes-Maritimes, les fonctionnaires de police étaient en train d’effectuer une patrouille de sécurisation lorsqu’ils ont aperçu un couple. L’homme ne portait pas de masque. L’individu aurait alors répliqué aux agents ne pas en avoir sur lui ou ne pas vouloir en porter. Sur ce point, la situation n’est pas claire, reconnaît le journal.

Un policier dresse alors un PV de 135 euros à l’homme pour non-port du masque. C’est à ce moment que sa compagne intervient pour dénoncer l’attitude des policiers.

Celle-ci baisse son masque pour laisser éclater sa colère. Les fonctionnaires lui réclament alors sa pièce d’identité.

Son compagnon se serait également énervé, en poussant l’un des policiers par le bras. Une attitude qui aurait motivé son plaquage au sol. Les conditions dans lesquelles l’homme a été blessé au front ne sont pour leur part pas précisées.

Signaler une erreur