Police et Justice

Un prêtre organisait des orgies sous GHB avec l’argent de sa paroisse


Un prêtre de la paroisse de Prato, en Italie, est impliqué dans une affaire de substances illicites et d'orgie. Il aurait pris de l'argent à sa paroisse à cette fin.

On parle de :

Les faits se sont déroulés à Prato, une ville toscane située à quelques kilomètres de Florence, en Italie. Selon les informations fournies par le Times, la police italienne a arrêté un prêtre du nom de Francesco Spagnesi et l’a placé en résidence surveillée pour un délit financier. L’ecclésiastique aurait pris 100 000 euros dans les caisses de sa paroisse pour faire des choses pas très catholiques. En effet, le prêtre aurait utilisé cet argent pour fournir des substances illicites dans des parties fines qu’il organisait. Il a admis avoir fourni lui-même du GHB pendant ces orgies. Cependant, il a déclaré qu’il n’avait pas du tout touché à l’argent de sa paroisse pour le faire.

À lire aussi : Avec son pistolet à eau rempli d'eau bénite, ce prêtre peut bénir ses fidèles à distance

Le prêtre avait un complice

Les premiers éléments de l’enquête indiquent que le prêtre partageait son appartement avec un autre homme. Ce dernier serait son complice dans cette affaire. Pour leur stratagème, les deux hommes auraient profité d’un site de rencontre pour recruter leurs clients. Pendant les soirées qu’ils organisaient, ils proposaient aux personnes intéressées leur substance, le GHB. Apparemment, cette substance a des effets euphorisants.

Un prêtre dans une église
Photo d’illustration / ©Pexels

Pour ce qui est de la partie financière, c’était le père Francesco Spagnesi qui s’occupait de tout. Il aurait demandé à ses fidèles de faire des dons pour les familles dans le besoin. Puis il s’emparait de l’argent collecté en vidant les caisses de la paroisse, comme l’a indiqué la police italienne. De son côté, son complice se chargeait de l’approvisionnement en GHB. Une source anonyme a informé la police que ce dernier se faisait livrer depuis les Pays-Bas. Et il a tout avoué quand la police l’a interrogé à ce sujet

Ils avaient en leur possession des pipes à crack

Le prêtre a déclaré qu’il n’avait pas pris les 100 000 euros de la paroisse. En revanche, il a bien reconnu avoir distribué le fameux GHB lors des orgies qu’il avait lui-même organisées. D’ailleurs, lors de la perquisition de leur domicile, la police a mis la main sur des pipes à crack artisanales.

Une soirée éclatante
Photo d’illustration / ©Pexels

Toujours selon le Times, après l’arrestation du père Spagnesi, les autorités italiennes l’ont placé en résidence surveillée. Actuellement, la police interroge 200 personnes qui auraient participé à ces parties. Le père Francesco Spagnesi était un homme très respecté par son entourage. Personne ne se doutait qu’il pouvait se lancer dans ce genre d’activité. Avant de se consacrer à sa foi, le quadragénaire avait suivi des études de médecine.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur