Lifestyle

Jak, Pamela et Priscilla forment un trouple, un couple à trois, «plus de plaisir, plus d’argent et de mains pour le travail»

«Meilleur sexe, plus d’argent et plus de mains pour le travail», déclare le jeune homme (Credit: MDWfeatures / Vicarious.tv)
1 Partage

Les trois jeunes gens ne voient que des avantages à vivre dans un couple à trois. Jak, l’homme, n’a jamais cru à la monogamie, alors que Pal et Pri étaient de ferventes catholiques avant de le rencontrer. Aujourd’hui, ils sont heureux et amoureux comme jamais.

à découvrir

Lorsque Priscilla Soares, 25 ans, rencontre Stephen Bolden (alias Jak), elle ne se doute pas qu’il va changer sa vie. Jeune catholique, hétérosexuelle et monogame, sa vision des choses va beaucoup changer grâce au jeune homme de 26 ans.

Il ne lui a jamais caché son penchant pour les relations à plusieurs, surtout s’il peut être le seul homme. Il a toujours été franc sur le but de ses nombreux voyages : les expériences avec plusieurs femmes. Malgré leurs différences, le couple se forme et les idées de Pri commencent à évoluer, pour ressembler à celles de Jak.

Une relation polyamoureuse

Depuis février 2019, le couple s’est transformé en trouple, avec l’arrivée de Pamela Dejesus. Elle aussi était hétérosexuelle et catholique avant de les rencontrer. Son arrivée était comme une évidence pour Jak et Pri qui, depuis, se partagent la chambre conjugale avec Pam.

« J’ai joué le rôle de leader et Pri a joué le rôle de nourricière, de femme au foyer. La dynamique de notre relation était essentiellement que nous étions libres et pouvions faire ce que nous voulions tant que nous étions sûrs, honnêtes et clairs dans nos communications et intentions. La préférence de Pri était d’investir son amour dans un seul homme tout en étant ouverte à la rencontre et à l’exploration des relations sexuelles avec des femmes », a confié Jak au journal The Sun.

Les deux jeunes femmes ont accepté Jak et elles ne voient aucune raison de le changer. « S’il lui arrivait de rencontrer une femme qui, selon lui, était attrayante, positive, il n’y avait aucune raison d’empêcher la formation d’une relation sentimentale ou sexuelle. Jak était franc sur le fait de ne pas avoir envie d’être monogame, donc le lien entre nous a continué à se développer malgré ses relations intimes avec d’autres femmes », confie Priscilla.

L’amour est un choix

Alors que Jak était déjà en couple avec la jeune femme, il continue d’en voir d’autres pour quelques parties de plaisir. Voyant sa bonne entente avec Pamela, le jeune homme propose à sa première petite amie de rencontrer sa sex-friend pour tenter l’expérience à trois. Les deux femmes ont également eu un coup de cœur l’une pour l’autre et une relation à trois débute donc.

« Nous croyons que l’amour est un choix. C’est une porte que nous choisissons de traverser, pas une chose dans laquelle nous tombons », déclare Jak. Il ajoute, « Pam a été la première femme par laquelle nous étions attirés à la fois physiquement, émotionnellement et mentalement et qui répondait également à tous les critères que nous avions tous les deux pour un partenaire de vie potentiel, c’est elle qui a pleinement solidifié le fait que nous étions “polyamoureux”. »

« Nous nous sentons tous plus satisfaits dans ce type de relation que toutes les autres relations que nous avons connues. Un meilleur plaisir, plus d’argent, plus d’esprits et d’idées dans le mélange et plus de mains pour faire le travail », affirme Jak. « Nous choisissons d’être amoureux tous les jours, car nous sommes une force plus forte ensemble et plus heureux que séparément. »

Des familles très conservatrices

La famille de Jak a accepté son mode de vie, ce qui n’est pas le cas des familles de ses compagnes, plutôt catholiques strictes. Le fait d’être en trouple n’est pas bien vu par les parents des jeunes femmes. Et la relation homosexuelle qu’elles entretiennent non plus.

Signaler une erreur