Lifestyle

EuroMillions : Michael raconte comment ses 10 millions de gain ont ruiné sa vie


Michael a gagné 10 millions de livres en 2002. Remporté par l’ivresse de la fortune, le jeune homme a sombré dans la débauche. Il revient sur cette période où il a accumulé les excès. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

En 2002, Michael Caroll a remporté un jackpot de 10 millions de livres à l’EuroMillions. Âgé de 18 ans à l’époque, le jeune homme a dépensé sa fortune pour se faire plaisir. Il a réussi à dilapider tout son argent en seulement 10 ans. Il est passé de multimillionnaire à un simple livreur de charbon. Il raconte sa longue descente aux enfers.

À lire aussi : Voisin de l'hôpital, il porte plainte car les femmes qui accouchent "crient trop fort"... et obtient gain de cause

Il a couché avec plus de 4000 femmes

L’argent ne fait pas le bonheur, Michael est bien placé pour le confirmer. Le jeune homme a divisé le pactole en deux. Il a donné quatre millions de livres, un million chacune, aux femmes de sa vie : sa mère, Sandra Aitken – son ancienne épouse, son ex belle-mère et sa tante.

Ensuite, il s’est offert une véritable vie de débauche : sexe, drogues, alcool et soirées. Son témoignage est terrible : il buvait trois bouteilles de vodka par jour et « prenais trois rails de drogue » tous les matins.

Coucher avec le maximum de femmes possible est devenu une obsession. « On allait dans des bordels locaux parce qu’on trouvait que les filles étaient plus jolies. Je me suis déjà réveillé dans des endroits étranges ». D’après ses souvenirs, le nombre de ses partenaires avoisine les 4000. Bien entendu, son mariage n’a pas survécu à ce train de vie débridé.

Son portefeuille s’est vidé rapidement, les problèmes se sont alors accumulés. Ses créanciers l’ont traîné devant les tribunaux. Comme il était incapable de rembourser ses dettes, des mafieux l’ont même menacé de mort.

Michael est plus heureux maintenant

La chute fut douloureuse, le jeune homme a vécu dans la rue pendant un mois. Maintenant, il exerce le métier de charbonnier, il travaille 7 jours sur 7 et son salaire plafonne à 10 livres par heures. Sa vie de millionnaire est vraiment de l’histoire ancienne.

Toutefois, son bonheur est immense : « Je suis heureux. Je ne dois plus regarder en arrière, plus personne ne va me planter un couteau dans le dos et me voler. Je pense que j’ai de la chance d’être en vie. Si j’avais encore l’argent, je serais probablement six pieds sou terre à l’heure actuelle ».

Michael tente encore ses chances à l’EuroMillions, mais sa méfiance envers la richesse a augmenté.  Son message envers les futurs gagnants est simple et clair : « ne faites confiance à personne ».

Son témoignage est percutant. Il pourrait intéresser vos amis.

Signaler une erreur