Insolite

Le chien de la douane mange 25 kg de cannabis, le suspect libéré faute de preuve


Spécialisé dans la lutte contre les stupéfiants, un chien des douaniers a mangé une partie des 25 kg de cannabis saisis. De ce fait, le suspect est reparti libre du tribunal pour manque de preuves.

Qui aurait cru qu’un chien pourrait être à l’origine de la libération d’un trafiquant ? Peu de monde. Pourtant, l’impensable s’est produit au tribunal de Toulouse. Un délinquant multirécidiviste a en effet pu s’extirper (temporairement) d’une situation pour le moins compliquée grâce au canidé. La raison ? Le meilleur ami de l’homme a mangé une partie des 25 kg de cannabis saisis. Evidemment, l’avocate de l’accusé n’a pas manqué l’occasion d’évoquer ce fait insolite pour plaider en faveur de son client.

Tout a commencé lors d’une opération conjointe entre l’Office anti-stupéfiants (OFAST) et les douanes, rapporte le site spécialisé La Dépêche. Sur les lieux, avenue du Pradié à Toulouse, les fonctionnaires ont mis la main sur 25 kg de résine de cannabis. Leur chien a en effet flairé les substances illicites cachées dans le garage. Par la suite, les investigations ont permis de repérer le propriétaire. Ce dernier devait passer un bon bout de temps derrière les barreaux, mais c’est sans compter sur l’intervention d’un ami à quatre pattes.

À lire aussi : Affaire Maddie McCann : la conversation glaçante du suspect avec un autre homme

Une aubaine pour le délinquant

Sans nul doute, les chiens spécialisés dans la recherche de stupéfiants sont les atouts majeurs des autorités lors des interventions et des perquisitions. Ces animaux sont devenus incontournables sur le terrain. En effet, ils sont régulièrement à l’origine de très importantes saisies au cours des opérations. Eh oui, les caches des dealers sont souvent débusquées en quelques minutes grâce à leur odorat. A Toulouse, le 17 mai dernier, l’OFAST et les douanes ont pu compter sur leur chien renifleur.

Au cours de la descente, le canidé s’était arrêté devant un box. Selon les informations relayées, le chien avait détecté des produits stupéfiants dans le garage.  A l’ouverture, les autorités avaient découvert 25,5 kg de résine de cannabis. Puis, les enquêtes ont permis d’identifier le suspect. Des caméras de surveillance avaient en effet filmé ses nombreux allers-retours. A titre d’information, il s’agit d’un homme de 29 ans, originaire de l’ouest toulousain.

Appréhendé le 28 mars 2022, le délinquant multirécidiviste ne pouvait compter que sur le plaidoyer de son avocate au tribunal de Toulouse. Maître Morgane Dupoux avait visiblement plus d’un tour dans sa manche afin d’extirper son client de cette situation. Pourtant, l’affaire semblait pliée d’avance. Le suspect devait passer par la case prison.

Oui, mais voilà, le chien renifleur s’est servi sur la marchandise. Le canidé de la douane a en effet dévoré une partie du cannabis saisi. Il s’agit d’un fait insolite qui a rendu caduque la pesée. Le procès-verbal s’appuie en grande partie sur la quantité trouvée sur les lieux. Du coup, il est impossible de continuer la procédure de relevés d’empreintes et/ou de traces d’ADN. L’avocate a d’ailleurs souligné que les « mesures conservatoires n’ont pas été respectées » à cause « de la dégradation des produits par le chien »

Un chien mange 25 kg de cannabis, le suspect libéré faute de preuve
Image d’illustration – ©depositphotos

L’affaire du box est loin d’être terminée

Suite au plaidoyer de son avocate, le trafiquant est reparti libre du tribunal. Il a en effet été relaxé pour manque de preuves. Malgré l’intervention inattendue du chien douanier, le présumé dealer n’est cependant pas complètement tiré d’affaire. La raison ? Le parquet va faire appel de la décision. Du coup, il pourrait finalement passer un séjour en prison. Quant au canidé, aucune information sur son état de santé n’a fuité.  

Signaler une erreur