Tranche de vie

Une jeune fille de 13 ans a été expulsée de son école après avoir porté une tenue jugée provocante


Demetra Alarcon a été renvoyée de son école pour avoir porté une tenue qui ne respectait pas les standards de celle-ci. Son père, Tony Alarcon, n'a pas attendu longtemps pour réagir à la situation.

À lire aussi : "On est en 1921 ou en 2021 ?" : Isabelle priée de se rhabiller à l'aéroport à cause de sa tenue "provocante"

Certains collèges se montrent de plus en plus stricts sur la façon dont les élèves doivent s’habiller en classe. Ces derniers sont tenus de tenir compte de certaines règles concernant ce qu’ils peuvent ou ne peuvent pas porter. Ces établissements appliquent ces règles car ils jugent que certains vêtements sont provocants et inappropriés. Et gare à ceux qui ne respectent pas ces exigences. Demetra Alarcon en a fait les frais. Son école l’a mise à la porte à cause de sa tenue. En tout cas, son père Tony Alarcon a pris sa défense.

La tenue de Demetra Alarcon

Demetra Alarcon fréquente l’école Raymond J. Fisher dans la ville de Los Gatos, en Californie du Nord. Un jour, la jeune fille de 13 ans a décidé de porter une robe bleue et des baskets blanches en classe. Une tenue n’ayant pas convaincu son professeur qui l’a immédiatement informée qu’elle avait enfreint le code vestimentaire. Selon l’enseignant, la tenue de Demetra Alarcon était « distrayante pour les garçons ».

jeune fille dans sa robe
©Facebook / Tony Alarcon

Par la suite, le directeur de l’école a pris une décision radicale au détriment de la collégienne. En effet, elle s’est retrouvée expulsée du collège en raison de sa tenue, qui n’est apparemment pas « correcte ». Le responsable a justifié sa décision par le fait que la robe de Demetra Alarcon détournait l’attention des garçons en classe. Le collège ne tolère pas les shorts dont l’entrejambe est inférieur à 10 cm. Il n’autorise pas non plus les élèves à porter des tops dos nu, des hauts sans bretelles et des débardeurs avec des bretelles spaghetti.

Le père de la jeune fille ne comprend pas la décision de l’école

Lorsqu’il a appris que sa fille avait été expulsée, Tony Alarcon s’est empressé de la défendre. Il n’a pas caché son mécontentement face à la décision de l’école. Le père de Demetra Alarcon ne pensait pas que celle-ci avait enfreint les règles ou porté des vêtements inappropriés. Car selon lui, avec la chaleur qu’il fait en Californie en été, sa fille a le droit de porter sa petite robe innocente.

Demetra Alarcon
©Facebook / Tony Alarcon

Tony Alarcon a déclaré que cette décision devrait revenir aux parents. Ils sont les mieux placés pour savoir si leurs enfants portent des vêtements appropriés pour sortir, et pas seulement pour l’école. Il pense que le collège a tort d’interdire aux élèves de s’habiller comme bon leur semble. Mais son point de vue est différent de celui du directeur, qui n’a pas voulu revenir sur sa décision.

Signaler une erreur