fbpx
Tranche de vie

Une adolescente de 14 ans retrouvée deux ans après sa disparition, enceinte et cachée dans un placard

enfant palcard
Illustration depositphotos

Une adolescente a été retrouvée saine et sauve après avoir disparu du domicile de ses parents adoptifs en 2021. Selon la police, sa propre mère biologique pourrait être inculpée.

L’adolescente de 14 ans avait été placée en famille d’accueil après que ses parents eurent perdu sa garde. Tout se passait bien, jusqu’à ce fameux jour du 3 septembre 2021.

Elle était introuvable. Ses parents d’accueil ont directement signalé sa disparition et les enquêteurs l’ont cherchée pendant plusieurs mois, sans succès. 

Finalement, après avoir interrogé différents témoins, leurs pistes les ont conduit jusqu’à une maison située au Port Huron, dans le Michigan. Selon les informations recueillies par la police, cette maison était le domicile de sa mère biologique.

Un énorme signal d’alarme

Arrivées sur place, au domicile de la mère biologique, une dame leur ouvre la porte. S’ensuit alors une brève présentation suivie d’une explication sur la raison de leur venue.

Ils lui ont notamment demandé si elle se souvenait d’un quelconque détail qui pourrait les aider sur cette affaire.

Ils ont également demandé la permission d’entrer dans la maison afin d’y jeter un coup d’œil au cas où des indices s’y trouveraient. 

La dame a directement refusé. Et lorsque les policiers ont voulu lui poser d’autres questions, elle a déclaré que ni elle ni personne dans la maison n’allait leur répondre. En effet, à part elle, trois autres personnes étaient présentes ce jour-là.

Ils sont donc partis et ont mené quelques entretiens supplémentaires ailleurs. Toutefois, ils ont décidé de retourner à cette fameuse maison.

Après tout, ils avaient l’intuition que c’était le bon endroit, seulement les occupants n’étaient pas coopératifs.

« Ils ne voulaient pas nous laisser entrer. Ils ne nous ont pas permis de parler à qui que ce soit dans la maison, ce qui était un énorme signal d’alarme pour nous, a déclaré le maréchal Watson. La dame a dit, ‘Revenez avec un mandat de perquisition’. Alors nous l’avons fait. »

Munis d’un mandat de perquisition, Watson et son équipe ont passé la maison au peigne fin. Ils ont gardé les quatre occupants dans le salon pendant que les agents fouillaient les autres pièces. 

Watson était dans le salon en train d’interroger un homme d’environ 18-19 ans. Ce dernier aurait été vu quittant une autre maison avec la fille ce jour-là.

Mais il a nié avec véhémence ne l’avoir jamais vue. Alors que Watson interrogeait cet homme, un de ses agents a appelé depuis un couloir.

« Contact ! Contact, dit-il. »

C’est un code pour dire « Je l’ai trouvée. »

L'adolescente est retrouvée enceinte | Photo : Pexels
L’adolescente est retrouvée enceinte | Photo : Pexels

À lire aussi : Titanic : une lettre écrite par une passagère la veille du naufrage, retrouvée 109 ans plus tard

« Elle pleurait »

Après l’avoir clairement identifiée, l’équipe des U.S. Marshals l’a remise aux services de protection de l’enfance. Elle a ensuite été emmenée à l’hôpital où il a été confirmé qu’elle était enceinte.

L’adolescente serait enceinte d’environ quatre ou cinq mois et pourrait avoir été victime d’une agr*ssion.

Pendant ce temps, Watson, qui a dit avoir lui-même des enfants, a donné à la jeune fille sa carte de visite et lui a dit de l’appeler si jamais elle avait des problèmes.

« Je lui ai demandé de me promettre que si elle avait besoin d’aide… elle devait appeler ce numéro et que nous trouverions une solution, raconte-t-il. »

Watson a également dit que l’adolescente lui a dit qu’elle avait peur que si elle était retrouvée, elle allait « retourner dans le système ». 

« Elle pleurait, Elle ne savait pas où elle allait aller. Elle était assez terrifiée. Et elle avait peur de perdre son bébé. » a déclaré le maréchal adjoint Robert Watson au Detroit Free Press.

Toutefois, quand elle a appris qu’elle serait réunie avec son père biologique, elle a été soulagée et excitée. Tout ce qu’elle voulait était de retourner auprès de lui. 

À la recherche du coupable

Selon Watson, tout porte à croire que sa mère a « facilité » sa disparition du foyer d’accueil. Elle voulait sans doute la garder auprès d’elle vu qu’en 2021, elle venait de perdre ses droits de garde.

Et l’État cherchait à établir la garde du père de l’adolescente. Une situation qui ne lui aurait pas plu.

Alors, lorsqu’elle a réussi à la retrouver, elle l’aurait cachée, de maison en maison, pour ne pas qu’on la remarque.

Bien entendu, aucune preuve n’est encore assez solide pour relier la mère à toute cette affaire. Néanmoins, l’enquête suit son cours.

À part cela, l’identité de la personne à l’origine de la grossesse de la jeune fille est également recherchée.

Il faut savoir que l’âge du consentement dans le Michigan est de 16 ans. Comment peut-on oser profiter de la fragilité et de l’innocence d’une enfant ? 

Le procureur du comté de St. Clair, Michael Wendling, a déclaré : « Nous enquêtons sur ces deux questions, à savoir l’enlèvement parental et la possibilité d’un comportement s*xuel cr*min*l. »

Apparemment, toute personne ayant sciemment aidé la mère à garder illégalement sa fille pourrait également être en danger sur le plan juridique.

En attendant, l’adolescente est maintenant entre de bonnes mains avec son père dans le comté de St. Clair. D’après les autorités, elle se porte bien physiquement, elle est en sécurité et en bonne santé en ce moment.

À lire aussi : Bernard Montiel à deux doigts de faire un malaise : sa supposée fille cachée débarque dans TPMP

Au sujet de l'auteur : Jacques Ronny

Rédacteur talentueux, il jongle entre articles d'actualité et histoires captivantes. Avec une plume imaginative et rigoureuse, il tisse des récits envoûtants tout en décryptant le monde contemporain.