High-tech

Elon Musk rachète Twitter : ce que cela va changer pour ses utilisateurs


C’est fait, Elon Musk a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars. L’homme d’affaires et visionnaire entend bien réformer le réseau social à l’oiseau bleu. Apparemment, il compte imposer sa conception de la liberté d’expression sur la plateforme. On vous dit tout.

Elon Musk vient de franchir un nouveau cap dans sa vie de milliardaire. En effet, racheter Twitter n’est pas un fait anodin. Bien au contraire, l’homme d’affaires de 50 ans a marqué de son empreinte l’histoire des réseaux sociaux en devenant le propriétaire de la célèbre plateforme. Pourtant, le conseil d’administration ne lui a pas rendu la tâche facile. Ils ont en effet décliné sa « meilleure offre ». Seulement, le patron de SpaceX est visiblement une personne déterminée qui obtient toujours ce qu’il veut.

Celui qui détenait 9,2 % de Twitter est en effet directement passé par les actionnaires. Du coup, il a conclu un accord en déboursant la somme astronomique de 41 milliards d’euros. Désormais, celui qui pourrait sauver le monde de la faim est aux commandes de la plateforme. Jamais avare en suggestions concernant le réseau social, l’entrepreneur star pourra enfin opérer presque tous les changements qu’il souhaite.

Elon Musk devient le propriétaire de Twitter
Le milliardaire s’offre Twitter – ©instagram/ @elonmusk

Elon Musk et sa conception de la liberté d’expression

Considéré comme un libertarien proche de la gauche, le quinquagénaire s’est progressivement, mais discrètement, penché en faveur de Donald Trump. Banni de Twitter et de Facebook après l’assaut du Capitole, l’ex-président américain a lancé un appel au milliardaire pour qu’il « sauve la liberté d’expression ».  Bien qu’Elon Musk n’affiche pas publiquement son soutien à l’adversaire de Joe Biden, il semble approuver ses prises de position parfois controversées.

Le réseau social à l’oiseau bleu « ne prospérera pas ni ne remplira sa mission sociétale [de liberté d’expression] dans sa forme actuelle », confie Elon Musk dans une lettre adressée au conseil d’administration, rapporte le journal Le Monde. Ce, avant d’ajouter : « Twitter a un énorme potentiel. Je vais réaliser ».

Twitter va bientôt quitter la Bourse de New York

La première étape pour réaliser sa vision de la liberté d’expression est que Twitter redevienne une société privée. Du coup, celui qui a défié Vladimir Poutine au profit de l’Ukraine va initier la sortie du réseau social de la Bourse de New York. De cette manière, le milliardaire n’aurait plus les mains liées. Cette décision va aussi permettre à l’entreprise de survivre.

Vers une modération moins stricte

Opposé au bannissement permanent d’internautes ayant enfreint les règles d’utilisation de Twitter, le nouveau propriétaire entend bien offrir « une arène ouverte pour la liberté d’expression ». En ce sens, les lois de chaque pays vont probablement encadrer les règles de modération du réseau social à l’oiseau bleu.

Image d'illustration
Image d’illustration – ©depositphotos

La fonctionnalité de correction après publication

Au mois d’avril, Elon Musk avait organisé un sondage concernant une possible option qui permet de corriger les fautes. 70 % des 4,5 millions d’utilisateurs sont favorables à cette fonctionnalité de correction après publication. Désormais aux commandes de l’entreprise, le patron va probablement opérer certains changements pour améliorer la plateforme.

Par ailleurs, il est fort probable qu’Elon Musk transforme l’algorithme de la plateforme en un modèle open source. Cela va permettre « d’augmenter la confiance » des utilisateurs. De plus, il va lutter contre les « spams bots ». Dans un tout autre registre, les cryptomonnaies pourraient faire leur apparition sur le réseau social.

Une vision jugée radicale

Bien que Donald Trump ne souhaite pas revenir sur Twitter et préfère rester sur son réseau Truth Social, l’ex-président américain a quelques points communs avec Elon Musk. En effet, ils ont tous les deux posté des tweets polémiques. Pour rappel, le milliardaire avait déclaré que les enfants étaient immunisés contre le Covid-19. De plus, il avait estimé que « la panique autour du coronavirus est stupide », rappelle le site L’Obs.

Devenu propriétaire de la plateforme, Elon Musk va donc réaliser sa vision de la liberté d’expression « totale ». Opposé au bannissement, le milliardaire pourrait de ce fait donner le champ libre à ceux qui incitent à la haine, aux racistes ou encore aux antisémites.

Signaler une erreur