Food

Un boulanger vend des sandwichs aux excréments et accuse ses salariés de ne pas se laver les mains

Un boulanger vend des sandwichs avec des matières fécales.
Le boulanger ne nie pas : ses salariés ne respectent pas les normes hygiéniques. Crédits : Facebook Cam Cash.

En France, les ventes à emporter ont augmenté depuis le confinement mais sont-elles sans risque sanitaire ? Des journalistes ont mené l'enquête

à découvrir

Depuis la crise sanitaire, les Français sont nombreux à commander des plats préparés auprès des professionnels de la restauration, soulignent Les Echos. Les journalistes de Cam Cash, caméras cachées d’investigation, ont mené l’enquête pour savoir si l’essor des repas à emporter ne présentait pas de risques sanitaires.

Des matières fécales retrouvées sur près d’un plat testé sur trois

Les enquêteurs sont allés dans plusieurs commerces, commander des sandwichs, des kebabs et des pâtisseries. Dans la première boulangerie, le boulanger ne porte pas de gants lorsqu’il prépare son sandwich. Dans une seconde, le vendeur ne se lave même pas les mains après avoir manipulé la monnaie.

Le boulanger prépare un sandwich sans porter de gants.
Le boulanger prépare le sandwich sans porter de gants. Crédits : Facebook Cam Cash.
Le boulanger rend la monnaie et ne se lave pas les mains.
Le vendeur rend la monnaie et sert les clients sans se laver les mains. Crédits : Facebook Cam Cash.

Les aliments achetés sont conditionnés dans des sachets individuels en plastique et placés dans une glacière. Ces échantillons sont ensuite remis à un laboratoire pour analyse. Au bout de 5 jours, le verdict tombe : sur les 29 plats testés, 10 sont contaminés avec des bactéries provenant de nos intestins. Un taux très important, qui revient à dire que près d’un tiers des aliments testés sont impropres à la consommation, puisqu’ils contiennent des traces de matières fécales.

Les résultats du laboratoire qui prouvent que les sandwichs contiennent des bactéries intestinales.
Les résultats du laboratoire prouvent que près d’un plat préparé sur trois est contaminé par des bactéries supérieures aux normes. Crédits : Facebook Cam Cash.

Des traces d’Escherichia coli 100 fois supérieures à la norme

Les enquêteurs vont demander des comptes à l’un des boulangers, qui a vendu plusieurs sandwichs contaminés, dont un flan. « Chez vous, on a acheté un flan et un sandwich porc/crudités, qui présentent des traces fécales », explique l’un des enquêteurs au professionnel de la restauration. Plus précisément, le laboratoire a détecté des Escherichia coli, une bactérie naturellement présente dans la flore intestinale. Problème : ces bactéries sont 100 fois supérieures à la norme autorisée. « Ça devrait être 10 et c’est 300 », précise l’enquêteur.

Le boulanger le reconnaît : « Le sandwicheur se lave mal les mains et touche une serpillère. Je ne peux pas être derrière tout le monde », se défend-il. Le professionnel se plaint ensuite de ses salariés : « On a beau leur dire 50 fois par jour… », déplore-t-il. Le « gars qui fait les sandwichs » n’est pas le seul à mal se laver les mains, puisque « la pâtissière qui fait les flans » fait de même, précise leur patron. « Franchement, je ne suis pas étonné », conclut le boulanger, qui rejette donc la faute sur ses employés.

Boulanger dont les sandwichs sont contaminés avec des bactéries intestinales.
Le boulanger dont plusieurs sandwichs sont contaminés n’est pas étonné par les résultats. Crédits : Facebook Cam Cash.

Depuis près de six mois, ce professionnel de la restauration a des soucis avec l’Inspection du travail, explique-t-il. Chaque amélioration demandée lui coûterait de l’argent, comme il le souligne : « Vous devez payer à chaque fois, vous avez une trésorerie qui baisse et la banque qui vous appelle ». Le boulanger ne ferait donc pas respecter coûte que coûte les consignes sanitaires, car cela lui coûterait de l’argent.

Chaque année en France, près de deux millions d’intoxications alimentaires sont recensées, indique FranceInfo. Un chiffre impressionnant qui n’est pas à imputer au seul secteur de la restauration. Les intoxications alimentaires surviennent également à domicile, lorsque les cuisiniers se lavent mal les mains après être allés aux toilettes, par exemple.

J'ai acheté un flan aux excréments dans cette boulangerie

Présence de traces fécales dans mon sandwich porc/crudité…

Publiée par Imineo sur Mardi 8 décembre 2020

Signaler une erreur