Faits divers

Affaire Elisa Pilarski : sa mère dévoile les derniers mots d’Elisa

Elisa Pilarski en compagnie de son chien Curtis.
Source : D.R.
14 Partages

Avant de succomber de plusieurs morsures de chiens en forêt dans l’Aisne, le 16 novembre 2019, Elisa Pilarski a appelé sa mère. Celle-ci, toujours dans l’attente des résultats ADN, révèle le contenu glaçant de cet appel.

à découvrir

Les mois passent, mais l’affaire Elisa Pilarski n’est toujours pas résolue. La jeune femme de 29 ans, morte le 16 novembre 2019 des suites de morsures de chiens, se promenait alors en forêt, dans l’Aisne. C’est son compagnon, alerté par un appel téléphonique d’Elisa, qui l’a retrouvée morte. Elisa Pilarski était enceinte.

Aujourd’hui, sa mère souhaite témoigner en donnant sa version des faits. Pour Nathalie Pilarski, qui affirme avoir reçu un appel de sa fille quelques instants avant sa mort, son chien Curtis ne peut être fautif.

Elisa Pilarski tuée dans la forêt par un ou plusieurs chiens : où en est l’enquête ?

L’enquête autour de la mort d’Elisa Pilarski dans une forêt de l’Aisne semble stagner. Alors que les résultats d’analyse devaient être dévoilés fin juin, le retard ne cesse de s’accumuler.

Il faut dire que l’affaire est loin d’être simple : lors de l’attaque canine fatale, Elisa se trouvait en compagnie de son chien Curtis. Toutefois, de nombreux chiens de chasse étaient également présents dans les parages, le jour du drame.

Elisa Pilarski avec son chien Curtis
Elisa Pilarski prend la pose avec son chien, Curtis. L’animal est soupçonné de l’avoir tuée. Source : D.R.

Le chien de la jeune femme alors enceinte, Curtis, fait donc partie des suspects. Mais pour son compagnon comme sa mère, il est impossible que l’animal ait attaqué sa maîtresse. Aujourd’hui, Nathalie Pilarski et tous les proches d’Elisa ont besoin de « savoir ce qu’il s’est passé ».

Alors que l’enquête en est au point mort, la mère d’Elisa Pilarski, qui aurait dû être grand-mère, souhaite que la vérité soit faite. Il lui faudra encore faire preuve de patience, car les résultats ADN ne devraient être révélés que fin août. Un retard dû, selon Nathalie Pilarski, à la difficulté d’obtenir les scellés. Au total, l’ADN de 67 chiens doit être analysé.

La maman d’Elisa, qui se confie dans les colonnes de Midi Libre, révèle également les dernières paroles échangées avec sa fille.

Le dernier appel d’Elisa Pilarski à sa mère, quelques instants avant l’attaque fatale

Avant d’être retrouvée morte par son compagnon Christophe, Elisa Pilarski l’a appelé. La jeune femme, terrorisée, lui aurait alors dit qu’elle était attaquée par des chiens.

Peu avant cet appel, Elisa aurait également téléphoné à sa mère. Quelques heures avant le drame, la jeune femme aurait appelé Nathalie Pilarski pour lui raconter qu’elle avait croisé la route d’un chien. Une altercation aurait alors eu lieu.

« Je lui avais dit qu’elle m’embêtait encore avec ses histoires de chiens, ce sont les derniers mots que nous avons échangés »,

rapporte la mère de la victime.
Elisa Pilarski se promène en forêt avec son chien Curtis.
Elisa Pilarski appréciait se promener en forêt avec son chien Curtis.
Source : D.R.

Toujours selon Nathalie Pilarski, il est impossible que Curtis, le chien du couple, ait mortellement attaqué Elisa. « Elisa m’a bien dit qu’elle avait tenté de séparer les chiens pour qu’ils n’attaquent pas le chat. Et selon elle, c’est bien le chat qui l’avait attaqué », souligne-t-elle au sujet d’un élément de l’enquête : une blessure à la main d’Elisa, pour laquelle elle a été soignée à l’hôpital en mai 2019.

Il faudra vraisemblablement attendre la fin de l’été pour connaître le résultat des analyses ADN et savoir, enfin, quel chien a tué Elisa.


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web