Télé

Jean-Pierre Pernaut dévoile la face cachée des radars, des « pompes à fric » au service de l’Etat

Jean-Pierre Pernaut
Jean-Pierre Pernaut revient sur un sujet polémique : les radars en France. Crédits : LCI.

Dans son émission "Jean-Pierre et vous" (LCI) du samedi 5 juin 2021, Jean-Pierre Pernaut a abordé une question sensible : celle des radars en France. Les montants générés par ces dispositifs sont faramineux et la sécurité routière ne serait pas forcément gagnante.

Jean-Pierre Pernaut est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. L’ancien présentateur du 13 heures de TF1 désormais aux manettes d’une émission sur LCI évoquait ce samedi les radars. L’occasion pour plusieurs intervenants de dénoncer l’existence de « pompes à fric » au service de l’Etat et non de la sécurité des automobilistes.

Jean-Pierre Pernaut révèle le montant astronomique engrangé par les radars

Comme l’explique Vincent Perrault, journaliste économique, la France comptait déjà 4 094 radars en 2019. Mais ce chiffre n’englobait que les radars fixes automatisés. Jean-Pierre Pernaut estime donc que ces dispositifs génèrent « des contraventions à la pelle ». En effet, souligne son chroniqueur, les radars français ont généré 12,5 millions de contraventions », pour un montant total de « 760 millions d’euros ». Ce dernier chiffre englobe les amendes forfaitaires et les amendes majorées des automobilistes n’ayant pas payé dans les temps.

Jean-Pierre Pernaut
Jean-Pierre Pernaut revenait sur les radars dans son émission Jean-Pierre & Vous, Votre argent. Crédits : Twitter @lci.

Le chiffre d’affaires généré par les radars en France est donc faramineux. Jean-Pierre Pernaut l’évoque aujourd’hui, car des centaines de voitures radars privées commencent à sillonner les routes de France. Des radars embarqués contre lesquels les associations de consommateurs et les particuliers s’insurgent.

Où va l’argent généré par les radars ?

Jean-Pierre Pernaut recueillait la parole de Laurence Decoop, administratrice d’un groupe d’automobiliste sur les réseaux sociaux. Elle juge les radars honteux, d’autant plus que 96 % des contraventions sont établies pour des excès de vitesse mineurs. Laurence Decoop dénonce également les voitures radars, qui rapporteraient chacune 262 000 euros. « Une manne financière gigantesque lorsqu’elles sont conduites par des sociétés privées », souligne-t-elle.

Pour Laurence Decoop, elles ne profitent pas à la sécurité routière, puisqu’elles ne font que flasher automatiquement les automobilistes sans les faire ralentir. « Vous croisez ce véhicule, vous ne savez même pas que vous vous êtes fait flasher ! »

L'émission de Jean-Pierre Pernaut sur les radars
L’argent généré par les radars n’est pas uniquement réinvesti dans la sécurité routière. Crédits : LCI.

Jean-Pierre Pernaut et ses intervenants s’intéressaient également à l’utilisation faite par l’Etat de ces rentrées d’argent colossales. Comme le rappelle le journaliste dans son émission, en 2019, les infractions routières (toutes catégories confondues) ont rapporté à l’Etat plus de 1,5 milliard d’euros. Cet argent est-il réinvesti uniquement au bénéfice de la sécurité routière ? Pas vraiment, comme l’explique Alexandra Legendre, responsable de la ligue de défense des conducteurs. Ainsi, « quelques millions vont aux hôpitaux », mais l’Etat se servirait aussi de l’argent des radars pour combler son déficit. « Finalement, la sécurité routière est la grande perdante », conclut-elle.

L’émission Jean-Pierre Pernaut & Vous – Votre argent est à retrouver en replay sur le site de LCI.

Signaler une erreur