Découverte

Une tempête solaire pourrait nous priver d’Internet en 2023 : quelles solutions en vue ?


La NASA désigne la tempête solaire comme le type de catastrophe naturelle spatiale le plus étudié au cours de ces dernières années. Nous devons d’ailleurs nous y préparer. Si vous ne connaissez rien au sujet, consultez cet article.

À lire aussi : Canicule : des vagues de chaleur de plus en plus fréquentes et intenses préviennent les météorologistes

Un vent solaire chargé en particules souffle en continu sur notre planète. Dans la plupart des cas, le champ magnétique gravitant autour de la Terre les retient. Certaines fois, l’orage géomagnétique parvient à se frayer un chemin dans l’atmosphère, par l’intermédiaire des pôles.

Sangeetha Abdu Jyothi, qui travaille à l’Université de Californie, a abordé les impacts d’une tempête solaire dans une étude. Les réseaux de communication pourraient tomber en panne sur de nombreux continents.

Une éruption solaire a été décelé trois fois depuis les années 1800

Appelée « éjection de masse coronale » (CME) par les scientifiques, l’éruption solaire n’est pas un phénomène si rare. Le taux de survenance par décennie est estimé à 12 % au plus….Nous devons donc nous attendre à ce qu’une super tempête solaire se manifeste d’ici l’année prochaine, soit à l’achèvement du cycle solaire.

Pour tout vous dire, les astronomes ont déjà observé une explosion solaire en mars 2012. L’impact n’a pas suffi à interrompre la communication, contrairement à ce qui s’est passé en 1989. Dans le détail, il s’en est ensuit neuf heures de coupure de courant dans une partie du Canada. Hydro-Québec a subi une panne de son réseau.

En remontant plus loin dans l’histoire, vous tomberez sur des articles qui relatent l’évènement Carrington. Le ciel colombien dessinait des aurores boréales en 1859. En même temps, les lignes télégraphiques étaient devenues inaccessibles. Quant aux boussoles, elles perdaient littéralement le nord.

aurore boréale sans tempête solaire
Crédit: Pexels/@stein egil liland

Les réseaux électriques connaîtront un dysfonctionnement

Vous l’aurez compris, les puissantes tempêtes géomagnétiques peuvent nuire au bon fonctionnement des technologies électromagnétiques et des engins satellites. Il sera donc impossible de consulter son GPS.

satellites en gros plan
Crédit: Pexels/@Izaac Elms

Comme si cela ne suffisait pas, les répéteurs des longs câbles installés au fond des océans s’abîmeront. Leur sensibilité aux perturbations géomagnétiques est particulièrement importante. En conséquence, certaines populations n’auront plus accès à Internet pendant plusieurs semaines, comme le confirment des scientifiques de l’Université de Californie.

L’étude réalisée par la professeure assistante Sangeetha Abdu Jyothi indique que la connexion entre l’Afrique du Sud et certaines côtes africaines sera maintenue. Il en sera de même entre l’Australie et la Nouvelle-Zélande. En revanche, les installations électriques qui relient l’Asie, l’Europe et les États-Unis devront être surveillées de près.

Quelles solutions pour les gestionnaires des infrastructures ?

Nous formons une civilisation fortement dépendante aux TIC. Or, les résultats des recherches sur les éventuels effets des tempêtes solaires montrent clairement que nous ne sommes pas encore prêts à en subir les conséquences.

communication digitale grâce au PC et au Smartphone
Crédit: Pexels/@cottonbro 

La littérature scientifique regroupe un éventail de solutions permettant de minimiser les dégâts au niveau de l’infrastructure technologique :

  • Développement de systèmes d’isolation électrique à l’endroit des câbles souterrains ;
  • Construction de nouveaux centres de données dans des zones à moindre risque (basses latitudes) ;
  • Éloignement des structures les unes par rapport aux autres ;
  • Mise en place de tests de résilience.

Les connaisseurs de la météo spatiale recommandent de se préparer à l’avance, même si nous aurons une demi-journée pour réagir dès qu’une éruption solaire est détectée. Selon toujours les chercheurs, la perte générée par une coupure de connexion Internet au pays de l’Oncle Sam (durant une journée) excède les sept milliards de dollars.

Imaginez ce que deviendra le quotidien en l’absence de connexion Internet à l’échelle mondiale pendant des mois ! Les chercheurs ont toutefois avancé que les internautes qui se contentent du réseau local n’auront pas de soucis à se faire. Les détenteurs de fibre optique seront également épargnés par les éventuelles déconvenues.

Signaler une erreur