Savoir & Découverte

Savez-vous pourquoi les chats deviennent-ils complètement fous après avoir fait caca ?

R.D.

Si vous avez un chat à la maison, vous avez sûrement remarqué qu’il est systématiquement « en ébullition » après avoir fait caca. Un physiologiste animal s’est penché sur le phénomène et fournit une explication.

Sortir en courant de la litière, se rouler en boule sur le tapis du salon, faire ses griffes sur tout ce qu’il trouve… Ceux qui élèvent des chats connaissent très bien ces comportements qui surviennent après le passage à la litière. Et beaucoup se demandent d’où vient cet excès de vivacité ?

Les croyances courantes

Le phénomène est aussi universel que mystérieux. D’ailleurs, les suppositions sur le sujet vont bon train. Certaines plutôt plausibles, d’autres, complètement farfelues.

On suppose par exemple que la frénésie post-caca des matous serait reliée à l’instinct de survie. Aussi, l’animal s’enfuit pour qu’un potentiel prédateur ne puisse retracer son odeur. En revanche, pour certains vétérinaires, cela révèlerait une gêne due à une allergie ou une pathologie.

Nombre de maîtres quant à eux, sont persuadés que le chat s’agite pour éliminer les résidus d’excréments ; ou alors, qu’il s’éloigne du bac, car il n’en supporte pas l’odeur. Enfin, d’autres croyances suggèrent que la litière revigore instantanément le chat. De ce fait, il court partout pour dépenser le trop-plein d’énergie reçu.

La théorie scientifique

En réalité, peu d’études voire aucune n’a fait la lumière sur ce phénomène. Ce qui est sûr : quand leur intestin est vidé, nos boules de poils ronronnants sont toutes joyeuses et excitées. Et la raison serait bien plus élémentaire qu’on imagine.

Ce n’est ni la litière ni les odeurs qui suscitent la frénésie, mais juste le fait de faire caca. La physiologiste animale (Ph.D) Erin Willis, mise sur cette hypothèse. Selon cette chercheuse à la State University d’Oklahoma, il s’agirait de la même sensation de bien-être que les humains ressentent après s’être soulagés aux toilettes.

Image : Pasja1000/Pixabay

Le Dr Anish Seth, gastro-entérologue du New Jersey, explique qu’il existe chez l’homme un nerf vague qui va du tronc cérébral au colon. Ce nerf est alors stimulé pendant de la défécation. Et cela procure, à des degrés variables, des sensations agréables, voire grisantes.

« Le Dr Sheth appelle la sensation agréable de défécation “caca-phorie”.  », s’amuse Erin Willis.

Certes, c’est une explication beaucoup plus logique, mais elle reste à être vérifiée scientifiquement !

Signaler une erreur