Animaux

Le juge lui inflige une peine exemplaire pour avoir muselé son chien avec du ruban adhésif


Il a maltraité la chienne, car elle aboyait trop

Ce cas de maltraitance animale a fait la une des médias en 2015. Caitlyn, une chienne de 15 mois, a vécu un véritable enfer. Son museau était attaché avec du ruban adhésif, la pauvre était complètement terrorisée. Rattrapé par la justice, son bourreau a écopé d’une peine exemplaire, 5 ans de prison ferme.

À lire aussi : Verbalisé huit fois pour non-respect du confinement, cet homme de 35 ans écope d’une sanction exemplaire

Caitlyn aboyait trop, son maître ne l’a pas supporté

Les conséquences du musellement sont dramatiques. Les peaux sont parties en lambeau et la langue de la chienne s’est encastrée entre ses dents. Heureusement, Charleston Animal Society est là. Plusieurs opérations étaient nécessaires pour soigner Caitlyn. Aujourd’hui, elle a retrouvé l’usage de sa mâchoire. Toutefois, elle requiert un soin permanent. L’association continuera à payer toutes les dépenses.

Les autorités ont mené une enquête visant à identifier l’auteur de cet acte odieux. Un témoignage a facilité l’interpellation de William Leonard Dodson, un homme de 43 ans. Lors de son interrogation, il a expliqué son geste : il a muselé l’animal parce que celui-ci aboyait trop.

Le juge veut envoyer un message clair

L’ancien maître de Caitlyn fut jugé pour trois chefs d’accusation : maltraitance animale, possession de drogues et port illégal d’armes à feu. Le juge Markley Dennis lui a infligé 5 ans de prison ferme, la peine maximale pour cruauté envers les animaux en Caroline du Sud.

Le magistrat lance un avertissement clair, les comportements similaires ne seront plus tolérés : « je n’essaie pas d’être mauvais, mais j’aimerai pouvoir donner plus. » En tout, William Leonard Dodson écope  de 20 ans d’emprisonnement. Toutefois, les peines ne sont pas cumulables, il passera 15 ans derrière les barreaux.

Aldwin Romano, porte-parole de Charleston Animal Society, se rappelle des souffrances de Caitlyn. Il espère que ce genre de chose ne se reproduira plus. L’association proposera des modifications pour rendre « les lois plus sévères. »

Merci de partager cet article pour lutter contre la maltraitance animale.

Signaler une erreur