Animaux

« La chasse en boîte » : 12.000 lions sont enfermés et drogués pour être chassés facilement par de riches touristes


Les chasseurs ne reculent devant rien pour assouvir leur passion. Lord Ashcroft a dévoilé le côté sombre des safaris en Afrique du Sud dans un livre poignant !

Intitulé Unfair Game, le livre détaille la souffrance des lions en captivité. Lord Ashcroft, homme d’affaires et politicien britannique, fait des révélations troublantes sur une pratique de chasse horrible en Afrique du Sud. Environ 12.000 félins sont affamés pour satisfaire l’égo de riches touristes.

À lire aussi : Les gérants d'un Super U démissionnent après avoir publié leurs photos de chasse en Afrique

Les lions n’ont aucune chance face aux chasseurs

C’est lors d’une investigation appelée « Opération Simba » que Lord Ashcroft a découvert le côté sombre des safaris en Afrique du Sud. Dans son ouvrage, il met en lumière une pratique honteuse appelée canned hunting, littéralement chasse en boîte. Contrairement à une chasse ordinaire, les lions sont enfermés et drogués avant d’être relâchés dans une zone limitée. Ensuite, les touristes peuvent les tuer tranquillement.

D’après les estimations de l’auteur, environ 12 000 lions sont retenus prisonniers dans une ferme spécial. En plus de cette captivité, ils sont très mal nourris et le niveau d’hygiène laisse à désirer. Bref, les « fermiers » ne se soucient point de leur santé.

Les lions sont mal nourris et seront drogués pendant la chasse.
Environ 12 000 lions sont retenus en captivité en Afrique du Sud pour être chassé. Capture d’écran Youtube / Lord Ashcroft

Le commerce est juteux. Les touristes paient déjà une petite fortune afin de pouvoir tuer le roi des animaux. Après, le reste de la bête tel que ses os, ses dents ou encore ses griffes sont exportés illégalement. Actuellement, les pays d’Asie sont les principaux clients de ce braconnage illicite.

Comment lutter contre ce massacre légal ?

Les conséquences de la chasse en boite sur l’écologie sont catastrophiques, elle accélère l’éradication des lions. Notons que la moitié des lions d’Afrique vivant à l’état sauvage ont disparu au cours de ces 25 dernières années.  

Décrivant cette pratique comme « une industrie cruelle et barbare », l’homme politique souhaite y mettre un terme. Malheureusement, elle est encore légale en Afrique du Sud. Lord Ashcroft a ainsi invité le Royaume-Uni et les autres pays à interdire l’importation de « trophées de chasse ».

Son point de vue est clair : « Nous ne devons en aucun cas être complices de ces pratiques ignobles ».

Signaler une erreur